ACCUEIL

cropped-pub-de-champagne-le-monde3.jpg

ANALYSE « RAISONNÉE » DE CE BLOG

sommaire

POURQUOI « la biodynamie au risque de l’anthroposophie » ? Dès la nomination au Ministère de la Culture, de Mme Nyssen, la fameuse éditrice d’Actes-Sud, M.j-l Mélanchon jeta le trouble dans les média, en la soupçonnant de liens « avec une secte ». Et, de fait…

Il s’agissait de l’École fondée par l’éditrice en Arles,  école inspirée de la pédagogie Steiner Waldorf, donc probablement en lien avec le mouvement anthroposophique.

Connaissant ce mouvement en particulier dans le domaine agricole, l’auteur du blog a donc commencé à enquêter.

Voici le sommaire de cet article :

L’AUTEUR DU BLOG : Philosophe, donc curieux, et scientifique au fait des expérimentations comparatives

EXAMEN CRITIQUE DE LA BIODYNAMIE – MAIS AU MOINS, ÇA MARCHE ? Quelles preuves expérimentales ? – POURQUOI CE BLOG MET-IL EN CAUSE LA BIODYNAMIE ?- LES FAUX-NEZ DE L’ANTHROPOSOPHIE SONT UNE PRATIQUE CONSTANTE – LA BALLE EST DANS LEUR CAMP – ENFIN, POUR EN RIRE UN PEU.

Et sa conclusion : LECTEUR OCCASIONNEL OU ATTENTIF DE CES INFORMATIONS, VOUS ÊTES DEVENU ACTEUR DANS CETTE HISTOIRE d’un occultisme QUE L’AVENIR JUGERA.

L’AUTEUR DU BLOG Philosophe, donc curieux, et scientifique au fait des expérimentations comparatives

(il a, en outre, contribué à la Loi du 20/12/88 qui réglemente les essais de médicaments), l’auteur a entrepris de 1- vérifier ces soupçons, et de 2-proposer des contrôles scientifiques des procédés biodynamiques, présentés aux enfants de l’école.

1) vérifier les soupçons : OUI, effectivement, l’école et le centre de recherche « agro-écologique » qui y est adjoint, sont liés aux anthroposophes, soit en tant que direction (École du Domaine du Possible), soit à titre de « personnes sources » du projet Université, soit encore par cette danse d’ « eurythmie » inventée il a près d’un siècle, par Rudolph Steiner, le Maître à penser du mouvement.

2) proposer à ce centre de recherche, l’expérimentation scientifique des méthodes agricoles issues de l’occultisme du fondateur, méthodes rarement étudiées sérieusement. Certaines intuitions de R.Steiner concernant le maintien de la vie des sols auraient ainsi pu échapper au risque de tout ce dont l’anthroposophie l’entoure : fatras occultiste, préparations magiques,etc…

Puis, devant l’absence de réactions, l’auteur a poursuivi l’étude critique des textes du mouvement en matière agricole, ainsi que des différents « masques » portés par l’anthroposophie, science spirituelle se faisant passer pour une spiritualité « laïque », récupération de la phénoménologie de Goethe, comme des méthodes « homéopathiques, etc….

EXAMEN CRITIQUE DE LA BIODYNAMIE Son fondement repose sur  les supposées « forces vitales », dites « éthériques », et « astrales ». Forces qui, aux dires du Maître, se matérialiseraient dans le Calcium sous l’influence de la Lune, et dans la Silice, sous l’influence de Saturne.

Les seules justifications sont les paroles du Maître, et encore restées fort confuses même pour les adeptes « Toutes les substances sont la concrétisation de processus plus subtils et malheureusement Rudolf Steiner n’a pas été exhaustif sur ce sujet. Toutefois, il développe à plusieurs reprises que la substance concentrant l’ensemble des forces éthériques est l’oxygène alors que l’azote est la substance manifestant les forces astrales. »

TÉMOIGNAGE OCULAIRE SUR LA PREMIÈRE MISE EN PRATIQUE HISTORIQUE : « APPLIQUEZ LES RECETTES DU Maître ! on expérimentera …après »

LES SEPT PRÉPARATIONS : des énigmes !  La bouse de corne se justifierait parce que les produits de la digestion iraient dans le cerveau, ne deviendraient pas entièrement « terrestres », mais par suite de l’absence de pensée consciente, s’accumuleraient dans les cornes et les sabots, de sorte que la bouse serait « une ébauche du moi » contribuant à soumettre les plantes à la force de gravité, quelle révélation !

pour la Silice de corne (porteuse de lumière), Steiner nous gratifie d’une origine de la lumière préhistorique qui aurait été « de nature lamellaire semi-substantielle, une sorte de « lumière-silice », simultanément processus et substance.Ces lames de lumière-silice se sont organisées en enveloppes gigantesques semblables aux contours d’immenses cristaux à l’intérieur desquelles sont apparues les plantes des origines ». L’auteur du Blog, stupéfait, a sollicité l’avis de Hubert REEVES, le célèbre astro-physicien, sur cette lumière des origines.

La silice doit être finement broyée ayant la « consistance d’une farine collante, ayant totalement perdu sa forme d’origine. Mais elle aspire à retrouver la forme qui l’avait maintenue en une solide cohésion. Ne pouvant le faire directement, elle utilise les plantes sur lesquelles elle est projetée, à qui elle confère une plus grande affinité pour les forces de la forme, de sorte que celles-ci peuvent les édifier au plus près de leur archétype ».

Quant aux autre préparations, à base de diverses plantes  elles sont « trans-substanciées » dans des organes animaux, d’une nature tellement invraisemblables que les adeptes s’interrogent encore après un siècle « « Bien sûr, il nous reste encore a saisir les arrière-plans spirituels de la genèse des préparations et, en particulier, à comprendre l’énigme des enveloppes animales ». (selon Manfred Klett qui, de 1988 à 2001 dirigea la Section de l’Agriculture au Gœtheanum). Et les explications des disciples divergent complètement ! Mais on admet que « R. Steiner a ainsi transmis aux hommes une manière d’agir qui jusqu’à présent était réservée au monde des dieux ».

les enveloppes animales, supposées « pièges de forces cosmiques » sont étudiées dans le Blog, une par une : la vessie de cerf (+achillée) –le crâne d’un animal domestique (+écorce de chêne)- l’intestin bovin (+camomille) –le mésentère bovin (+pissenlit)-« qui transforme le pissenlit en un organe comme le foie, la rate, ou le poumon » !

LES POIVRES, sont les cendres des organismes à détruire ou éliminer, en n’oubliant pas qu’ « On agit alors comme individualité humaine qui ressent et qui pense en s’adressant à l’âme-groupe des animaux ou des plantes, cela vaut pour un contexte donné, donc pour une année et pour un lieu. » En fait les Biodynamistes en sont toujours–un siècle après– à tenter de déterminer les conditions planétaires qui feraient réellement fonctionner l’intuition très vague de Steiner !

QUELQUES MODIFICATIONS AMUSANTES ont été « inventées » par Maria Thun, l’auteur des trop fameux « calendriers planétaires » (ensuite décriés en haut lieu) : mélange de préparations, et surtout addition de coquilles d’œufs, afin d’arrêter les remontées radio-actives dans les plantes !

LEs BIODYNAMISTES UTILISENT DES MÉTHODES D’ANALYSE DE LA VITALITÉ, quasi-abandonnées commercialement, parce que non reproductibles ! (Cristallisations sensibles ou morpho-chromatographie).

MAIS AU MOINS, ÇA MARCHE ? Quelles preuves expérimentales ? Pour Steiner parfaitement superflues, les vérifications de l’avantage de la BD sur la culture biologique ont donné lieu à plusieurs essais universitaires américains : ils concluent à l’absence d’effet de la biodynamie par rapport à la culture bio.

Qu’importe ! les utilisateurs sont incités à témoigner par le MABD (Mouvement d’Agriculture Biodynamique) des effets qu’ils constatent. « Il existe deux grands types de recherche en biodynamie : ➜ la recherche institutionnelle, par des instituts spécialisés ou non sur ce mode de production; ➜ la recherche dite paysanne, qui se fait directement sur les fermes. Cette dernière est loin d’être négligeable ! Dans une enquête réalisée par le MABD, plus de la moitié des 129 répondants ont dit réaliser des expérimentations sur leurs fermes. »

Alors que ce genre d’expérimentation comparative (versus agriculture biologique bien pratiquée) devrait être faite selon un protocole précis et complexe pour éviter les biais, le MABD diffuse des résultats réellement miraculeux (on dirait presque …magiques !), sans indiquer le protocole expérimental suivi. Alors que la simple différence avec l’agriculture bio n’est que la pulvérisation de solutions très diluées des fameuses préparations, on nous relate  des effets prodigieux : Beaucoup d’examens sont purement subjectifs (aspects des vignes ou des « profils de bêche »). Mais l’augmentation de 50%, en 8 mois, du taux de matières organiques, par traitement à la « 500P », à la dose de 100g. par hectare  (10 milligrammes par m2 !) aurait dû interroger l’expérimentateur, sur les conditions de prélèvement.Un autre essai est encore plus incroyable : les constituants chimiques auraient augmenté en un an dans des proportions miraculeuses : oxyde K +25%, oxyde de Mg +28%, matière organique +10%, biomasse microbienne +31% !!

En cas d’échec, le MABD tient en réserve une multitude de causes possibles, impliquant l’agriculteur, et prenant prétexte des circonstances planétaires, mais aussi de …la physique quantique !

CES RÉSULTATS SONT SI PEU CONVAINCANTS QUE des Chambres d agriculture tentent –depuis cinq ans–de les vérifier, avec les nombreux viticulteurs que le MABD n’a pas persuadés de la valeur de ses déclarations enthousiastes. Les premiers résultats n’ont rien d’enthousiasmants…(essais Biodynaviti et Vitidynrho).

LE BLOG ÉTUDIE TROIS EXPÉRIMENTATIONS RÉALISÉES sous l’égide du MABD, POUR DES TRAVAUX UNIVERSITAIRES : avec l’usage des statistiques le ton est beaucoup moins « flamboyant »,mais concerne des résultats déjà acquis.

AU PIED DU MUR… EUROPÉEN,  LA BIODYNAMIE doit se remettre en cause !  LE 1er ACCROC à ce parcours biodynamique tranquille a été l’épidémie de « vache folle » au cours  de laquelle l’usage de plusieurs organes animaux fut interdit. Nos anthroposophes allaient-ils devoir, à leur tour, pénétrer dans les mondes suprasensibles pour, y découvrir des substituts aux « enveloppes animales » exigées impérativement par Steiner ? Pas du tout, ils décidèrent sans nulle expérimentation de substituer d’autres organes, parfois bien différents de ceux révélés par le Maître ! Y croient-ils vraiment ?

LE SECOND ACCROC EST LA RÉGLEMENTATION DES « BIO-STIMULANTS » : la législation française (ANSES, Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail) imposerait aux merveilleuses préparations biodynamiques- qui ne sont de fait que des bio-stimulants-de présenter des éléments d’évaluation sur la caractérisation, la stabilité, l’homogénéité mais aussi l’innocuité et L’EFFICACITÉ !… sous réserve de procédure allégée pour les PNPP (préparations naturelles non préoccupantes). Mais les biodynamistes ne l’entendent pas ainsi ! « La catégorie officielle pour classer les préparations biodynamiques n’est pas définie : activateurs de compostage, biostimulants, PNPP… En fonction de chaque terme, des règles et des contraintes spécifiques s’appliquent. Il n’y a pas pour le moment de choix établi. Par exemple, pour les matières fertilisantes et les supports de cultures (dont dépendent les biostimulants), un nouveau règlement européen devrait voir le jour d’ici 2018 en remplacement de la EN 44051. Nous ne voulons surtout pas rentrer dans des catégories qui nous imposeraient un passage par une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) ou un classement en PNPP : procédures lourdes et coûteuses. »

Lors des débats houleux sur la reconnaissance du « purin d’ortie », on a vu s’agglomérer à la hâte de nombreuse personnalités peu au courant réclamer des  » cadres juridiques spécifiques adaptés aux initiatives et entreprises issues de l’anthroposophie, assurant ainsi leur bonne continuité. Le tout au nom de la démocratie et de la liberté de choix !

POURQUOI CE BLOG MET-IL EN CAUSE LA BIODYNAMIE, une sorte d’abus de confiance, et une incitation à l’occultisme ?

Après tout il s’agit de pratiques écologiques, respectant l’environnement et les consommateurs, et Steiner a incontestablement eut l’intuition de l’importance de la vie des sols. MAIS, en l’absence de preuves valables d’une efficacité supérieure à l’agriculture biologique, la biodynamie constitue une sorte d’abus de confiance à l’égard des producteurs (incités à des procédures fort complexes), comme à l’égard des consommateurs, supportant des prix plus élevés au nom d’une « qualité vitale » problématique. Il se crée ainsi une concurrence déloyale vis à vis des producteurs en simple culture bio dont plusieurs labels garantissent la qualité écologique.

En outre l’enseignement de la Biodynamie est de plus en plus officiellement répandu, aux frais d’un contribuable abusé !

Bien plus, –même si le calendrier planétaire n’a plus du tout la cote officiellement, ce que tous ignorent– la diffusion des soi-disant influences planétaires entretient des croyances pseudo-scientifiques induisant des pratiques culturales inutilement complexes. L’affirmation répétée de l’efficacité des préparations magiques induit dans le public un état de naïveté susceptible d’entraîner toutes sortes d’escroqueries. On lira ainsi les réactions de ce cultivateur allemand, confronté à l’inefficacité de la biodynamie, échec qu’il rapporta aux effets de …la Bombe Atomique. Et le livre qui détaille ses incroyables nouvelles préparations biodynamiques « désensorcellantes », renvoie par son « Principe Complémentaire » celles de Steiner à leur biblique simplicité ! (Le site « triarticulation.fr donne la traduction de certains passages). J’apprécie celle à base de crottes de chien

Il y a pire encore : l’affirmation incontrôlée du succès de ces méthodes occultes, a déjà induit  des comportements à la limite de l’escroquerie, comme ce « béton spirituel », dopé à d’énormes dilutions d’une préparation à base de divers corps chimiques, additionné de fémur de Geai et de coquille de Nautile, ce qui « ancre dans le béton des forces très précises, reliant des domaines spirituels et supra-physiques aux substrats géologiques, avec le souci constant des effets qui en résulteront pour l’homme et l’animal. » Seraient ainsi évitées les conséquence du béton ordinaire « mal-être, susceptibilité, nervosité et irritabilité, impression de froid intérieur et d’obscurité, fatigabilité plus rapide, oppression pouvant aller jusqu’à l’état dépressif, douleurs articulaires, maux de tête » !

Les anthroposophes eux-mêmes sont les premières victimes du désordre mental que leurs pratiques engendrent : ainsi la nouvelle église de « la Communauté des Chrétiens » de Colmar est construite avec ce merveilleux matériau, comme les caves d’un viticulteur à Obermorschwihr.

L’effet délétère du système de pensée anthroposophique a  impacté l’anthroposophie à son plus haut niveau, ce que révèle ce Blog, c’est un scoop : LE MOTEUR ÉTHÉRIQUE, étudié -vainement- ces deux dernières décennies!

En effet durant 20 années (1991-2011) le Gœtheanum a entretenu de vaines recherches destinées à réaliser les propos aussi confus qu’imprudents de Steiner concernant la possibilité d’un moteur « spirituel » qui fonctionnerait par la force éthérique de l’utilisateur. Écoutez Steiner prédire  cette INCROYABLE MERVEILLE ! « ce n’est pas seulement le travail de cinq ou six cents millions d’êtres humains qu’on pourra produire, mais celui de mille millions d’êtres humains et plus encore. Il en résultera que, dans les territoires de population anglophone, les NEUF DIXIÈMES DU TRAVAIL HUMAIN DEVIENDRONT INUTILES ». Un pareil  objectif impliqua l’École de Science de l’Esprit du Goetheanum, (organisation plus ou moins secrète qui regroupe la crème des initiés à la pensée de Steiner). Elle créa un « Anthro-Tech » basé en Suisse, dans un véritable Bunker blindé comme un vaisseau spatial. Le tout financé par des croyants lourdement et longtemps abusés, dont le Laboratoire WELEDA, dont chacun connaît la publicité télévisuelle, évidemment muette sur son appartenance à l’anthroposophie.

LES FAUX-NEZ DE L’ANTHROPOSOPHIE SONT UNE PRATIQUE CONSTANTE : homéopathie, savoirs « traditionnels », Gœthe, spiritualité laÏque, et autres…

HOMÉPATHIE ? Sous prétexte de fortes dilutions, les préparations sont présentées comme « homéopathiques », alors que leur principal point commun est …leur commune inefficacité.

SAVOIRS TRADITIONNELS ? DÉMARCHE SCIENTIFIQUE ? La biodynamie de Steiner est  présentée comme constituant « une sorte de pont entre des savoirs ancestraux et la démarche scientifique moderne, et de l’autre, des traditions paysannes aujourd’hui en voie de disparition mais issues d’une expérience séculaire que les fondateurs de la biodynamie ont toujours eu à cœur d’intégrer dans leurs recherches ». La bouse de corne ultra -diluée et « dynamisée, un « savoir ancestral » ? et où est donc cette « démarche scientifique moderne » ? Ce serait plus honnête de dire que le fondateur de la biodynamie a acquis ses « connaissances » par son accès au monde supra-sensible, en véritable occultiste !

PHÉNOMÉNOLOGIE GŒTHÉENNE ? Les biodynamistes revendiquent leur filiation à la « phénoménologique gœthéenne », au prétexte que Steiner a beaucoup étudié Goethe, auquel ou peut tout au plus rattacher …une théorie des couleurs erronée, et la description de l’archétype des plantes : rien à voir avec les préparats mijotés dans les organes animaux !

SPIRITUALITÉ LAÏQUE ? Sous prétexte de « spiritualité laïque » la Ministre de La Culture F.Nyssen tente de masquer le fait que l’anthroposphie n’est ni « laïque » (voir sa christologie particulière) ni vraiment « spirituelle », puisqu’elle intervient en révélant des pratiques particulières baptisées de « scientifiques » en tous les domaines matériels.

MÊME LES SOUTIENS SONT « DÉGUISÉS », comme Rabbhi. Sous prétexte d’agro-écologie ou de permaculture (faux-nez de la biodynamie), Rabbhi enseigne la biodynamie et rapporte toutes les difficultés agricoles à l’usage d’engrais azotés, qui auraient été imposés pour relancer l’industrie victime de l’arrêt de la guerre, grande consommatrice de nitrates pour ses explosifs. Il rejoint évidemment ici Steiner, pour lequel toute maladie était due au déséquilibre du sol. Et pourtant la catastrophe viticole due au philloxera, insecte ravageur qui a décimé la vigne française à partir de 1860, ne pouvait être due aux abus d’engrais chimiques azotés, car on n’utilisait alors que des fumures traditionnelles …

DÉGUISÉES AUSSI, LES VISÉES POLITIQUES RÉACTIONNAIRES, COMME LA TRIARTICULATION SOCIALE et LES projets de REMISE EN CAUSE DE L’AVORTEMENT, DE LA CONTRACEPTION ET DE L’EUTHANASIE.

LA BALLE EST DANS LEUR CAMP

les divers supports médiatiques ont été alertés, peu ont répondu vigoureusement : « Le Charlatanisme à la Culture« . Wikipédia s’est opposé à des ajouts sur Mme Nyssen, déjà abondamment « signalée ».

ENFIN, POUR EN RIRE UN PEU, on pourra lire « le ridicule ne tue pas« , « dégustation sous la Lune« , ou « Biody-manie« .

L’ESCROQUERIE DU MOTEUR ÉTHÉRIQUE ÉTEND SA TOILE EN TOUS DOMAINES !

LECTEUR OCCASIONNEL OU ATTENTIF DE CES INFORMATIONS, VOUS ÊTES DEVENU ACTEUR DANS CETTE HISTOIRE d’un occultisme QUE L’AVENIR JUGERA