HORREUR ! DEPUIS 1945, LA BIODYNAMIE, ÇA NE MARCHE PLUS !

vache Hiroshima

En 1945, un honorable agriculteur allemand, Hugo Erbe (1885-1965) , s’aperçut que la biodynamie qu’il pratiquait soigneusement sur sa ferme « ne marchait plus ».

Et il trouva la cause : non pas, bien sûr, l’inefficacité de tous les préparats magico-ésotériques, mais…

les explosions atomiques ! Les biodynamistes nous ont habitués à de très nombreuses « justifications » des échecs de leur méthode, mais celle-là je l’ignorais, et m’en excuse…

livre hugo erbe

je rappelle -pour mémoire-les raisons d’échecs de la biodynamie déjà données par Pierre Masson qui vont jusqu’à la mies en cause de la physique quantique :

« – La médiocre qualité originelle des préparations biodynamiques ou leur mauvaise conservation.– Une qualité de l’eau de brassage inadaptée.- Un emplacement des dynamiseurs inadéquat (zone polluée par des émanations de Gasoil, dynamisation à l’intérieur des bâtiments, etc.).- La nature des préparations employées : on obtient pas les mêmes résultats avec la 500P, la 500 avec du compost ou du compost de bouse (CBMT)- La stratégie de passage des préparations avec de mauvais horaires ou de mauvaises dates de passage (trop tôt ou trop tard en saison), et l’état du sol au moment du passage (sol trop sec). Le modèle de dynamiseur, il en existe de nombreux types et tous ne sont pas aussi performants.- La qualité du matériel de pulvérisation et la précision de l’application ainsi que le délai d’épandage après dynamisation.– Des parcelles bloquées par un passé difficile, par exemple une trop grande intensité des passages de produits chimiques en particulier le Glyphosate (Roundup).-Une mauvaise stratégie sur le plan agronomique en particulier le travail du sol soit trop intensif soit au contraire pas assez en profondeur avec des outils à dents, ou encore l’absence de plantes qui sont les intermédiaires pour permettre l’activité des préparations . –Il existe aussi bien des incertitudes sur la situation cosmique au moment de l’emploi des préparations. C’est un sujet très complexe et il semble que certaines positions planétaires peuvent faciliter ou au contraire diminuer beaucoup l’effet des préparations. Ceci devrait faire l’objet de recherches intensives.[il est bien temps !NDLR]-Il faut aussi se poser la question de l’influence de ceux qui mettent en œuvre les préparations biodynamiques. La physique quantique comme Rudolf Steiner, nous apprennent que l’expérimentateur n’est pas sans influencer son travail expérimental. A quel point l’état vital, psychique et les intentions de ceux qui élaborent, dynamisent, ou pulvérisent les préparations sont-ils capable d’influencer les résultats obtenus ? La main verte est-elle une réalité avec laquelle il faut compter ? C’est une question qui demande une approche attentive. »

DONC CETTE FOIS…« L’élément déclencheur fut les bombes atomiques

jetées sur Hiroshima et Nagasaki, et les essais qui avaient précédé dans le désert du Névada. Il a manifestement deviné qu’avec ces êtres élémentaires quelque chose n’était plus en ordre (Traductions de Daniel Kmiecik-www.triarticulation.fr/AtelierTrad)

« Il avait déjà observé une grande perturbation au sein du monde des êtres élémentaires (Gnomes et autres Ondines…),  ainsi que l’arrêt de l’influence bénéfique de la biodynamie sur sa ferme. La perturbation des processus de respiration entre la Terre et le Cosmos relève des conséquences de l’industrialisation. Le jeu d’échanges réciproques entre les êtres élémentaires « supérieurs » et « inférieurs », entre Sylphes et Salamandres, d’une part, et Ondines et Gnomes, d’autres part, est perturbé, voire entravé complètement. De ce fait, les processus assimilatoires, nombreux et délicats dans les parties végétales renfermant la chlorophylle, sont plus ou moins entravés et affaiblis ».

Évidemment, il ne connaissait pas encore les découvertes-fondamentales-de Maria Thun, selon lesquelles les coquilles d’œuf avaient le pouvoir de protéger les plantes des remontées radioactives du sol pollué par toutes les explosions nucléaires.

Mais il comprit qu’il fallait apaiser ces « êtres élémentaires », Gnomes’ Ondines, Sylphes et Salamandres, pauvres victimes de notre « progrès ».

Inspiré de Steiner, il améliora ses préparations , telle la bouse de corne qui devint

Le préparat estomac de vache : pour obtenir la collaboration des êtres élémentaires

Remarque préliminaire de l’éditeur  : « Les quatre poches de l’estomac de la vache renferment l’alchymie cosmique la plus vaste, présente dans l’élément terrestre. Le sang d’une vache est porteur de l’individualité cosmique, de la «bovinité » (âme groupe). Par l’utilisation de ce sang, nous implorons la grande collaboration essentielle de cette entité. En utilisant le contenu de l’estomac de vache, nous permettons le prolongement d’un processus de désensorcellement pour les êtres élémentaires qui y avaient été conduits et engagés pendant le processus de digestion, en particulier ceux qui avaient été ensorcelés auparavant dans les processus de la croissance de la plante fourragère. Par les stimulations ainsi provoquées, d’autre part, sont créées les conditions préalables nécessaires à une vivification, une stimulation de ces processus qui, après un   « désensorcellement » réussi, mène à une « ré-ensorcellement » dans les microorganismes au sein du tas de compost, ou selon le cas dans le sol de culture, sur lequel on pulvérisa ensuite ce préparat. Ce qui est décisif, c’est que les processus correspondants à la stimulation, à laquelle vise l’utilisation de ce préparat, ainsi qu’à la collaboration agissante demandée aux quatre groupes d’êtres élémentaires, lesquels ont été caractérisés (par Steiner, ndt) comme «très applicables ».

« Facile et gourmand n’est-ce pas ? Attention, la préparation 500 c’est juste une mise en bouche, ensuite tout devient plus complexe. Les adeptes de la Biodynamie comme Hugo Erbe ont étoffé les travaux du maître. Pour le plaisir, je te donne les ingrédients des préparats Terre-1 pour l’amélioration du sol et l’harmonisation des effets des forces terrestres et cosmiques : 500 gr de cendre de bois, 1 L de lait frais, 1L de sang de vache récemment tuée, 10 gr de miel, 1 scrotum de taureau. (Le scrotum est la poche qui entoure et protège les testicules, NLDR)

« Oups, pas évident de réunir tout cela. Faut trouver un taureau et lui couper les bourses ? Tuer une vache pour en recueillir le sang ? Mais où va-t-on ? En plus le maître en appelle aux forces cosmiques et invite à suivre le calendrier lunaire. Les sceptiques se marrent, nous voilà revenu au temps des sorciers et des alchimistes. Je ne sais pas où s’arrêtent les bonnes pratiques et où commence le folklore. »

DANS LA FOULÉE HUGO ERBE INVENTA UNE VINGTAINE DE PRÉPARATIONS « désensorcellantes »  DESTINÉES à CALMER LES ÊTRES ÉLÉMENTAIRES, toutes plus étonnantes l’une que l’autre, et efficaces , bien sûr !

« Offrandes au monde élémentaire : Le préparat des trois Rois Mages
En protection des effets produits par les forces adverses Les Trois Rois-Mages de l’Orient apportèrent à l’Enfant-Jésus de Bethléem, en représentant de la Sagesse des Mystères, les offrandes de l’or, de l’encens et de la myrrhe. (…) Ces trois substances passaient, aux yeux des initiés de tous les temps, pour signe de la conscience de l’événement de l’Esprit, lequel s’accomplit derrière les formes d’apparition physiques. Ces trois substances sanctifiées servent à présent à la confection du préparat des trois Rois selon une élaboration correspondante à cet acte d’offrande, signe de reconnaissance de la collaboration des entités spirituelles dans le domaine terrestre. Cette offrande est en même temps un appel à la divine Trinité pour agir de sorte que les êtres élémentaires devenus nocifs se sentent repousser et cèdent en perdant leur énergie ».

LE PRÉPARAT DES ROIS MAGES MET EN PLACE UN CERCLE MAGIQUE DE PROTECTION !

« Quand nous utilisons le préparat des trois Rois, nous implorons l’aide du monde spirituel dans notre effort de vaincre des puissances menaçantes et nocives. Nous créons ainsi une sorte de « cercle magique » qui reconnaît les êtres nocifs comme tels. En même temps, ceux-ci se sentent reconnus dans leurs zèles négatifs. Cela les force à se retirer du « cercle magique ».
Dans la pratique d’une ferme bio-dynamique, on a souvent remarqué avec une certaine netteté  (!) comment, par exemple des êtres élémentaires malintentionnés, tels que ceux provoquant le gel et les grands hivers, s’arrêtent à la limite du cercle magique délimitant la zone sur laquelle on avait pulvérisé le préparat.
Étant donné que de faire l’offrande par la fumée de l’encens dans le cadre de l’évolution de l’humanité est quelque chose de dépassé actuellement, et que l’offrande de la forme aqueuse est plus conforme à l’esprit actuel et plus active, le préparat sera réalisé selon une formulation aqueuse. »
Remarque de l’éditeur : (pour dire combien on est « moderne !) « Cela correspond à la transition de l’humanité qui, ayant été soumise à la « Loi », est en train de devenir participante à la « grâce », laquelle a été exprimée aussi par le passage de l’holocauste à l’offrande du pain et du vin. L’utilisation d’un tel préparat résulte d’une nécessité spirituelle ; cependant, elle renferme d’emblée la condition que celui qui se livre à l’utilisation du préparat soit conscient du grand poids de responsabilité qu’il a ainsi à endosser » (bien entendu, respect !!)

LA BIODYNAMIE ? UNE ASSURANCE TOUS RISQUES !

Ce petit génie a découvert un préparat pour « une prophylaxie générale » contre le gel, (avec l’eau de fonte de givre, grêle, giboulées…), un autre contre tempête et dégats des eaux, (à base de l’écume laissée par les vagues déferlantes et peut-être encore, afin d’obtenir des effets supérieurs, des débris de moules, d’oursins, d’étoiles de mer. Les restes de ces animaux marins sont à broyer finement dans un mortier avant de les ajouter à l’écume recueillie. Dans la région continentale, on trouve de l’eau résultant des ouragans aux ondées contenant des débris de plantes ou de minéraux détruits. Ici aussi on peut recueillir des petits animaux morts.). Un autre contre les dégâts des rongeurs, « On prépare un badigeon très liquide avec les ingrédients suivants, en les diluant dans l’eau : 2 à 3 bouses de vache fraîches, 2 à 3 livres d’argile, 2 à 3 livres de chaux, 2 à 3 litres de sang de bovin ainsi que le contenu d’une vésicule biliaire, et 2 à 3 livres de crottes de chien » (et pourquoi pas, merde ?). Ou encore contre la non-floraison des fruitiers :« noisetier (Cortlus abellana), ainsi que du charbon de bois de bouleau (Carbo betulae), avec une quantité appropriée d’eau-de-vie de fruit à 40% environ [Obstbranntwein désigne aussi l’eau-de -vie de cidre, autrement dit le calvados est donc utilisable !ndt] (OUF JE RESPIRE ), de manière à obtenir un badigeon très liquide ». (…) Lors de la pulvérisation de ce préparat dynamisé, il se forme une enveloppe d’éther de chaleur.  Ce préparat sert particulièrement les Esprits du feu ».

BONJOUR LES ALLUMÉS ! j’abandonne….




5 réflexions au sujet de « HORREUR ! DEPUIS 1945, LA BIODYNAMIE, ÇA NE MARCHE PLUS ! »

    1. je suis ravi de vous avoir amusé ! l’humour est une denrée indispensable à toute recherche, mais je crains bien que Steiner en ait singulièrement manqué. Forcément quand on reçoit des révélations des …dieux, c’est du sérieux !

  1. Oh, je vous rassure tout de suite : votre crainte n’est pas fondée.
    En effet, s’il recoit des révélations des dieux, ces derniers lui transmettent surement leur état d’esprit ; état d’esprit qui ne manque nullement d’humour.
    D’ailleurs qq biographes de Steiner (qui l’on connu personnellement) décrivent un Steiner maniant une sorte d’humour noir cinglant dans les petites fêtes entre anthroposophes qui choquait les petites bourgeoises présentes.
    Non, vraiment, n’ayez crainte…
    Nous pouvons donc rigoler ensemble ; sous l’égide bienveillante de Rudolf Steiner… 🙂 🙂 🙂

  2. En attendant si R Steiner n’était pas passé par la nous serions peut être dans une plus grosse galère encore pour être poli.
    Ce n’est pas parce que vous ne croyez pas au spirituel et peut être même en rien que vous avez raison
    un allumé vous salut.

  3. Mais si Durtol, il croit en  » la science expérimentale, qui avance des hypothèses et les vérifie, ou les remplace. Elle avance ainsi progressivement, et modestement, sans jamais dire qu’elle atteint une vérité définitive. Ses résultats sont accessibles à tous. ». (dixit sa réponse à votre commentaire dans la rubrique débat.)
    C’est déja pas mal je trouve.
    Je vous trouve un peu trop dur avec lui. Sa démarche critique à l’égard de Steiner a le mérite d’exister.

    Par ailleurs, « le spirituel » doit il vraiment faire l’objet d’une « croyance » ?
    N’est ce pas plutot « sa connaissance » qui est de mise avec Steiner ?
    Et donc, qu’est ce que la connaissance ? On n’y reviens, encore et toujours…

    Bien à vous

    Lartigue

Laisser un commentaire