LA BIODYNAMIE à l’AGENCE SCIENCE-PRESSE

biodynamie sciences-presse

TEXTE PLUS LISIBLE :

« je voudrais attirer l’attention des scientifiques sur le traitement médiatique de la BIODYNAMIE, méthode agricole issue des révélations ésotériques d’un certain Rudolph Steiner père de la doctrine anthroposophique, datant de près d’un siècle. Son efficacité est revendiquée par l’association qui en promeut et en vend les produits de traitements, réalisés par insertion de certaines plantes dans des organes improbables comme la vessie de cerf, les crânes d’animaux scientifiques, ou les intestins bovins, le tout étant enfouis 6 mois en terre. Ces préparations sont censées recueillir les forces cosmiques et sont pulvérisées après de fortes dilutions dites homéopathiques. Les médias sans curiosité ont diffusé la « haute qualité » des produits ainsi traités, comme en viticulture, permettant des prix de vente bien plus élevés. En fait rien de sérieux n’étaie la supériorité de cette méthode par rapport à l’agriculture « biologique », c’est -à-dire favorisant l’activité de la biomasse du sol et renonçant aux intrants chimiques. Des travaux universitaires américains en attestent. Plusieurs essais comparatifs récents sont lancés sur plusieurs années par des Chambres d’Agriculture viticoles (44 et 85), dont les premiers résultats n’ont rien d’encourageant. Ce qui prouve que depuis un siècle, le doute persiste ! Mais la méthode est déjà enseignée dans des lycées agricoles, en bénéficiant de l’aura de Pierre Rahbi, chantre d’un retour à la terre assez nauséabond. Mais aussi, plus récemment, de la soumission à l’emprise anthroposophique de deux établissements arlésiens, fondés par la Ministre de la Culture, pour favoriser la diffusion de la biodynamie, citée comme une forme d’agro-écologie. De hautes personnalités du Goetheanum (centre mondial de l’Anthroposophie) sont à la source de ces établissements (« école » et « université » ). Tous les détails sur mon blog : https://goo.gl/zJADWC. Jean-Pierre Cambier, Dr en Philosophie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.