L’OCCULTISME ANTHROPOSOPHIQUE INFILTRE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLE

BPREA écolo-citoyens


L’ÉDUCATION SCIENTIFIQUE RATIONNELLE MENACÉE D’UNE DÉRIVE SECTAIRE ?

photo BPREA biodynamie

Des formations courtes existent, à Bourg-les-Valence ou Nyons, on y présente en quelques jours les principes de la biodynamie, le Cours aux agriculteurs de Steiner, la méthode vitaliste des cristallisations sensibles...). Mais les plus importantes formations  pour les personnes non formées à l’agriculture sont les CFPPA d’Obernai (67) et de Segré (*) (49) qui proposent, en partenariat avec le MABD, un BPREA (Brevet Professionnel Responsable d’exploitation agricole) de polyculture-élevage adapté à l’agriculture biodynamique. Il s’agit d’une formation pour adultes sur 2 ans comprenant environ 1200 h de cours et 2400 h de pratique sur une ferme (en alternance). Cette qualification permet d’accéder aux aides à l’installation.

(*) Centre constitutif de l’EPLEFPA Angers Le Fresne – Segré (Etablissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole), le CFPPA dépend du Ministère de l’Agriculture et régionalement du SRFD (Service Régional Formation Développement) de la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt) des Pays de la Loire.

        A ce titre, il dispose de ressources en personnel d’Etat et s’adjoint des compétences en personnel contractuel pour la réalisation de ses missions. Parmi celles-ci, la mise en œuvre de la politique régionale en matière de formation des demandeurs d’emploi dans les secteurs agricole et agroalimentaire, et la réponse aux besoins des entreprises et des particuliers.

La différence avec un BP REA standard ? “On  s’attachera davantage à étudier la relation entre le sol, la culture et le vivant. Cela passe par une observation plus fine du vivant et des processus naturels”, explique Elodie Marchand, coordinatrice de la formation. Pour rappel, la biodynamie est un système agricole basé sur l’agriculture biologique en ajoutant des notions relatives aux forces du vivant (ex : travail avec le rythme lunaire). C’est ce qui plaît à Stéphane Olry, qui vient de Colmar. Après des études de cinéma et avoir travaillé en tant qu’éducateur d’atelier avec des enfants autistes dans un jardin en biodynamie, il a souhaité se former pour pouvoir s’installer en maraîchage. “La biodynamie tient compte du lien entre le végétal et l’animal.”

Ce BPREA « allie de solides fondements théoriques avec une approche scientifique et phénoménologique de la nature et du vivant. Bien plus qu’une formation d’agronomie et de zootechnie, c’est un temps de réflexion, de partage et de construction d’un chemin personnel fondamental pour les porteurs de projets d’organismes agricoles, sociaux et spirituels.

ON VOIT QUE LA DIMENSION SPIRITUELLE EST SOUS-JACENTE A LA DÉMARCHE DE CES APPRENTIS BIODYNAMISTES, et L’OBSERVATION PLUS FINE DU VIVANT SE RÉFÈRE A LA PHÉNOMÉNOLOGIE GŒTHÉENNE qui sert habituellement de paravent aux révélations occultistes de Steiner.

Elle prétend substituer à la recherche scientifique traditionnelle une méthode de connaissance du vivant ne nécessitant ni diplômes ni matériel, et permettrait à chacun d’atteindre aux mêmes révélations que  le clairvoyant Steiner. On verra quelques conséquences en fin de pages de cette manipulation mentale où réellement chacun peut prendre…des vessies pour des lanternes.

DANS LES OUVRAGES A CONSULTER OBLIGATOIREMENT, figure le Cours aux Agriculteurs de Steiner, plusieurs livres du MABD, et Plantes et Paysages, Une approche goethéenne des préparations bio-dynamiques par Jochen Bochemühl et Karvi Järvinen, Ed. MCBD.

S’ÉTONNERA-T-ON DE VOIR RECOMMANDÉE, dans un lycée agricole de la République LA LECTURE DE La Science de l’Occulte, (de Rudolf Steiner, Editions Novalis) ?

bibliographie BPREA

VOICI D’AILLEURS QUELQUES THÈMES PARTICULIERS du module  « SCIENCES DU VIVANT-ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIÉTAUX DE L’AGRICULTURE » : « La démarche scientifique de Goethe et Steiner, Approche gœthéenne des 4 éléments, Les éthers, Approche de la cosmogonie, Les 12 sens, » etc…

BPREA démarche goethéenne etc

BIEN PLUS, dans le module COMPTABILITÉ et GESTION, SONT ABORDÉES « LES BASES DE LA TRIARTICULATION SOCIALE« , le projet politique non-démocratique de Steiner.

Le MABD ne se gêne absolument pas pour recommander aux futurs élèves des  Lycées agricoles de parfaire leur formation en … Anthroposophie, car c’est évidemment la base de tout :

« Bien sûr, travaillez dans l’agriculture, allez visiter des fermes en biodynamie et échangez sur votre projet professionnel avec les agriculteurs. Une bonne entrée en matière pour la formation est également l’année de fondation en anthroposophie proposée par le Foyer Michaël, qui inclut également une partie de travail agricole en biodynamie. Plus d’informations ici : http://www.foyer-michael.com/ »

httpouestfrance-enligne.com pages pdf - Internet ExplorerM.Magnen a prétendu n’avoir vu aucun lien avec un quelconque courant de pensée dans les contenus de ce Brevet ! Et le directeur du Centre de formation professionnelle a osé déclarer : « ce n’est pas une formation sur l’anthroposophie, mais sur les techniques agricoles, on n’est pas obligé de penser Steiner quand on fait de la biodynamie ».

C’est de l’aveuglement, ou de la complicité ?

(pour agrandir, clic droit, et « afficher l’image ») article Ouest-France, « ce qui se cache derrière l’agriculture biodynamique » de Jean-Philippe Nicoleau.

Dans le cadre de leur formation, les élèves doivent organiser différents temps forts, comme la visite du Congrès international agricole du Gœtheanum, (photo du groupe) où les apprentis auront pu entendre les meilleures déclarations de foi anthroposophiques.

BPREA devant le goetheanum

En 2017 ils ont, via leur association Anthropote, organisé un « voyage pédagogique » pour découvrir la biodynamie en Écosse, et visiter…

… »Par exemple, le laboratoire Anthro-Tech [qui] se consacre aux recherches sur les effets des champs magnétiques et électriques sur les organismes vivants. L’Institut de recherche gœthéen oriente ses études sur la phytosociologie. »

« L’occasion de tisser des liens avec la communauté de paysans qui œuvrent à soigner la terre. Nous avons choisi le sud de l’Écosse car c’est une région pleine de ressources au niveau agricole, que ce soit en biodynamie, en permaculture, en agro-foresterie, mais aussi en dynamiques sociales et anthroposophie »

ON VOIT ICI QUE LES JEUNES AGRICULTEURS ONT ÉTÉ PARFAITEMENT FORMÉS A L’ANTHROPOSOPHIE LA PLUS RÉCENTE : Aller en Écosse en souhaitant y rencontrer Paul Emberson, ce n’était pas évident !

Il s’agit en effet de ce chercheur de l’ANTHRO-TECH, de l’École de l’Esprit du Gœtheanum, qui s’était consacré –durant 20 ans– à une réalisation extraordinaire promise par Steiner, le moteur éthérique, qui devait révolutionner le travail humain : « ce n’est pas seulement le travail de cinq ou six cents millions d’êtres humains qu’on pourra produire, mais celui de mille millions d’êtres humains et plus encore. Il en résultera que, dans les territoires de population anglophone, les NEUF DIXIÈMES DU TRAVAIL HUMAIN DEVIENDRONT INUTILES ».

En 2011, le scandale devenu trop évident, Emberson fut soupçonné de fraude, sans qu’il y ait poursuites judiciaires, même de la part du mécène, le Laboratoire WELEDA. Réfugié en Écosse, dans le Château du Gœtheanum, Emberson y fonda le Center for Moral Technology, destiné à poursuivre les recherches sur son Harmogyra. On comprend qu’une fois de plus, il fallait camoufler –selon les prescriptions de Steiner– les opérations, sous formes de recherches sur les champs magnétiques, plus rassurants. Emberson y fait aussi un petit pécule en accueillant les personnes électro-sensibles. Mais la société anthroposophique de Paris recommande toujours (mars 2017) dans ses « Conseils de lecture à propos de l’électromagnétisme« , les deux ouvrages d’Emberson de Gondishapur à Silicon Valley, Etheric dimensions Press, Suisse et Écosse, 2013 et Les machines et l’esprit humain The Dew Cross Centre for Moral Technology, Scotland 2014.

Emberson est à l’origine de la mise à l’index -anthroposophique- de l’informatique, qualifiée de diabolique. Diabolisation discutée dans le monde entier chez les adeptes (Revue MYSTECH aux USA, et en Australie (Seed Australia)

Chateau EMBERSON et Mystech

Le voyage de nos étudiants agriculteurs étant donc parfaitement ciblé pour parfaire leur éducation anthroposophique avec les financements des Région Pays de Loire, et Alsace Grand-Est, Demeter, mais aussi bénévoles (recrutés sur le site Zeste créé par la NEF banque anthroposophique) .

« Pour financer ce voyage (frais de déplacement et rémunération des intervenants professionnel et d’un traducteur) nous avons monté des dossiers de subventions auprès d’organismes et de fondations liées à l’écologie et l’agriculture, nous apportons environ 20% d’autofinancement et faisons appel aux citoyens sensibles à la question de l’agriculture de demain ».

« La Région Grand Est finance notre formation pendant les deux années et contribue aussi aux frais pédagogiques et de coordination de ce voyage ».

Voyage dont la Fondation Paul Coroze cite le charmant poème d’un stagiaire qui évoque, en bon élève de Steiner, les êtres élémentaires que le Maître cite comme acteurs de la nature :

stener etres élémentaires
IL FAUT CONCLURE : l’anthroposophie a fait littéralement son nid dans nos structures laïques républicaines :  Établissements publics dépendant du Ministère de l’Agriculture et des services de formations des Pays de Loire et du Grand-Est, les  lycées agricoles de Segré et Obernai diffusent maintenant, dans l’aveuglement général, et aux frais du citoyen, les doctrines d’une spiritualité occultiste aux relents  gnostiques.

Alors que l’enseignement concerne une méthode qui n’a jamais été validée, au point que les Chambres d’Agriculture en sont encore à faire des essais comparatifs–mais sous le contrôle technique …des intéressés eux-mêmes, qui en établissent les protocoles  !

Devant de telles évidences, la Biodynamie échappera-t-elle au reproche de dérive sectaire, comme les Écoles Waldorf-Steiner, qui avaient assuré ne pas enseigner la doctrine anthroposophique ?

QUELQUES EXEMPLES DES CONSÉQUENCES DÉLIRANTES DE LA VISION ANTHROPOSOPHIQUE dite GŒTHÉENNE

—Interprétation du texte de Steiner sur les araignées qui envahiraient notre monde, pour mettre en cause les satellites, cause prochaine de l’inversion du magnétisme terrestre,

Ressenti des courants telluriques par des viticulteurs biodynamistes, dressant des monolithes pour se protéger du…TGV

invention d’un additif à base de fémur de geai et de coquille de nautile, pour rendre le béton spirituel, par un certain Martinez, de l’entreprise suisse Pneumatit, qui explique comment Steiner l’a inspiré en lui garantissant de faire la part des fantasmes et des vrais découvertes : « J’ai lu également Steiner très attentivement. J’ai retiré de cette étude des convictions profondes, et cela m’a conduit à des expériences-clés. Il décrit ainsi dans un certain passage la qualité particulière qui distingue un authentique souvenir karmique d’un simple fantasme. Comme j’avais déjà fait moi-même cette expérience, je savais que Rudolf Steiner parlait à partir d’un vécu similaire. Des événements semblables se répétèrent fréquemment, et ils eurent pour effet de conforter en profondeur mon assurance. »

— et pourquoi pas quelque jour, un autre délire, politique cette fois, à l’imitation de ce parti qui s’était fait une clientèle en disant tout haut ce qu’il ressentait tout bas ?


VOIR  » MÉCANISMES DE L’EMPRISE MENTALE… » sur la Fondation reconnue d’utilité publique qui enseigne à nos frais l’anthroposophie

 

 

 

 

 

 

2 réflexions au sujet de « L’OCCULTISME ANTHROPOSOPHIQUE INFILTRE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLE »

  1. Bonjour,
    Vous devez sûrement avoir connaissance que les sens de l’être humain sont limités, par conséquent une incapacité à sentir de nombreuses énergies vivant à un autre niveau vibratoire. La gnose, c’est la connaissance, l’occultisme c’est ce que l’homme ne perçoit pas avec ses sens. Nous ne sommes tout de même pas revenus à l’âge de l’inquisition, des sorcières et du feu !
    Des études sérieuses ont confirmé que l’agriculture en biodynamie apporte un meilleur ration entre quantité et qualité. En effet, il ne suffit pas de se nourrir, de remplir son ventre pour être en pleine forme. Parfois même c’est l’inverse. L’alimentation métabolisée par le corps permet de fournir de l’énergie aujourd’hui ce qui est généré c’est plutôt des maladies chroniques et auto immunes. .Des résultats de comparatifs entre l’agriculture conventionnelle ou industrielle, biologique et biodynamique montrent que cette dernière apporte un meilleur ration quantité qualité. La cristallisation sensible une méthode scientifique qui permet de montrer la qualité des produits tout comme le scientifique Masaru EMOTO le fait avec les cristaux de glace. Il est démontré que les produits de l’agriculture biodynamiqe sont de qualité. De plus cette méthode agricole respecte le milieu l’environnement lles animaux mais aussi et bien sûr l’humain qui s’y trouve : cette méthode conserve le vivant, l’améliore puisqu’elle se base sur du durable et d’une idée de permanence tout comme d’ailleurs la permaculture. Vous devez aussi savoir que les pesticides herbicides fongicides perturbent le vivant et notamment les sols qui sont de plus en plus stériles avec évidemment une grave perte de la biodiversité. La biodynamie n’est pas ostentatoire et ne perçoit pas la quasi totalité des subventions européennes et françaises contrairement à l’agriculture conventionnelle. Il est facile de démonter, dégommer des courants de pensée sur internet, c’est à la mode en ce moment. Cependant, souvent on se trompe de cible car peut être plus simple de s’attaquer à certaines qui sont justement plus respectueuses, tolérantes. Actuellement, il serait sage d’apporter des commentaires, des critiques sur ce qui se fait en masse avec les deniers publics, les impôts de chacun. La biodynamie à un projet écologique certain. Elle n’a pas cette tendance à la destruction du vivant, par conséquent ses valeurs, intrinséquement, sont plutôt à découvrir, à respecter plus qu’à bannir.

    1. Merci de votre commentaire. Mais je conteste votre affirmation « La cristallisation sensible une méthode scientifique qui permet de montrer la qualité des produits tout comme le scientifique Masaru EMOTO (*) le fait avec les cristaux de glace. » Cette méthode -non scientifique- a même été abandonnée par Demeter, car non reproductible ! Pas d’accord non plus sur : « Des résultats de comparatifs entre l’agriculture conventionnelle ou industrielle, biologique et biodynamique montrent que cette dernière apporte un meilleur ration quantité qualité ». En fait ce qu’il faudrait montrer c’est que deux cultures avec et SANS les préparations magiques sont différentes. Ces préparations sont inutiles, c’est le travail de l’agriculteur qui donne la qualité des produits biodynamiques, QUE JE NE METS PAS EN DOUTE et dont j’approuve les efforts écologiques. (*) Les travaux d’Emoto n’ont, à ce jour, pas été publiés dans une revue scientifique à comité de lecture et n’ont jamais été soumis à des tests en double aveugle, qui sont une des procédures scientifiques de base pour la vérification des expériences. James Randi, le fondateur de la James Randi Educational Foundation, a publiquement offert à Emoto en 2003 la somme d’un million de dollars s’il pouvait reproduire les résultats de ses expériences selon la procédure en double aveugle8. Emoto n’y a pas répondu et la somme est toujours offerte.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.