APRÈS FR 3, LA CHAINE PARLEMENTAIRE diffuse un petit « IMPRÉCIS » de BIODYNAMIE qui enfume le téléspectateur.

sommaire

DOCUMENTAIRE. « Le veau, la vache et le territoire ». *Petit précis de biodynamie (présentation par FR 3)

DROIT DE SUITESELON FR3, « La ferme du Marais Champs est un véritable « laboratoire » de la biodynamie. Recettes dictées par les grandes coopératives et recours aux pesticides y sont hors-sujets. Les paysans qui y travaillent maîtrisent l’agronomie sur les bouts des doigts. Forts de ce savoir, ils s’autorisent des tentatives toujours fécondes pour améliorer leur connaissance de leur terroir. Pour assurer les récoltes et accompagner les vaches dans leur « carrière lactée », ils ajoutent une pincée d’« agriculture céleste », c’est-à-dire de biodynamie. La pratique est passionnée, les animaux sont bien traités, les paysans eux-mêmes se traitent bien et, le pire, c’est que tout ça fonctionne.« 

DONNONS DU SENSDONNER SU SENS ? mais tout de suite ! N’est-ce pas la vocation du travail philosophique ? Je vais montrer que le petit « précis de biodynamie » est vachement imprécis. D’accord, oui, les vaches sont adorables, et le metteur en scène, un urbain naïf, a de quoi en tomber dingue amoureux. Et ces préliminaires -du taureau- qui viennent après, quel charme, n’est-ce pas ? OUI MAIS LE CINÉASTE S’EST FAIT AVOIR…

 

 

N’OUBLIEZ PAS QU’IL S’AGIT DE PRÉSENTER UNE BIODYNAMIE, qui « renoue avec les techniques ancestrales« . Eh bien c’est faux : la biodynamie n’a rien de traditionnel, elle a été révélée au « philosophe » clairvoyant Rudolph Steiner (par les dieux »), et elle utilise des préparations totalement inconnues du monde paysan, comme d’ailleurs les références cosmiques qui les accompagnent, alors que nos pères paysans ne connaissaient guère que la Lune… !

Les préparations ne nous sont pas présentées dans leur aspect ésotérique : seule la bouse de corne a droit au film, et encore sans tout l’attirail de justification sur ses formes en antenne captant les forces éthériques, astrales etc…La silice de corne, complément pourtant indispensable, et « pourvoyeuse de lumière » est passé à la trappe.

Non, la bouse c’était encore compréhensible pour le spectateur, urbain certes, mais  au courant de son importance comme fumier, premier maillon d’un cercle ou tout commence et où tout finit.

En MAGNUM 2Les autres préparations ont dû cacher l’ignoble charcuterie qui préside à leur « transmutation alchimique » ! Vous imaginez le spectateur découvrir la maturation dans des vessies de cerf (« presque une image reflétée du cosmos », selon Steiner), des crânes d’animal domestique, et dans des bouts d’intestins bovins ? La revue d’amateurs de grands vins « EN Magnum » DE JUIN 2016 (ci-dessus) en est scandalisée ! (Clic droit, puis « afficher l’image »)

(Au passage, admirez l’honnêteté de la revue, qui a publié deux articles sur la biodynamie, l’un pour, l’autre en avis contraire)

Car « Il peut s’agir d’un crâne de n’importe lequel animal  <— ICI domestique (cheval, vache, mouton, chèvre, chien, chat). Les crânes doivent être frais, un séjour d’un mois dans le tas de compost est ensuite recommandé pour nettoyer la chair et le cerveau. Le crâne est nettoyé par l’emplacement de la colonne vertébrale à l’aide du boyau d’arrosage. Laissez la membrane fine qui tapisse la cavité crânienne. »

Et peut-être, si on vous avait correctement informés, aurait-il fallu expliquer le POURQUOI d’une telle  boucherie, alors que les anthroposophes eux-mêmes en sont toujours à écrire «Bien sûr, il nous reste encore a saisir les arrière-plans spirituels de la genèse des préparations et, en particulier, à comprendre l’énigme des enveloppes animales».( selon Manfred Klett qui, de 1988 à 2001 dirigea la Section de l’Agriculture au Gœtheanum.). Courage, amis, cela fait presque un siècle que vous vous  grattez…la tête !

 

FABRICATION DE DÉCHETS

En tous cas c’est un nouveau concept marchand : l’élimination-vente de …déchets (+ plein de produits divers, peut-être de la récup…(je plaisante) :  un agenda biodynamique lunaire et planétaire annuel, le « guide pratique de la Biodynamie », des huiles essentielles , du matériel : caisses de stockage pour les préparations, pulvérisateur à dos en cuivre, pièces de rechange pour ce matériel, cuves en cuivre pour dynamiser manuellement)

Et puis l’urbain, il connaît l’homéopathie, il y croit encore, alors on lui cause d’information, d’une sorte d’énergie, d’un message quoi. Les forces éthériques, astrales, ben, non il a oublié M.Masson (ah si Steiner l’entendait !)

c’est juste quelque chose qui va aider les systèmes racinaires la rhizosphère, ça fait scientifique. Et c’est les voisins qui ont été épatés… »j’osais pas leur dire tout sur les préparations » (et à vous non plus…). La dynamisation aussi ça sent bon son homéopathie…

boite isolante radiationsOn va encore vous épargner le mode de conservation des préparats : regardez la boîte aux bords épais (attention isolation en tourbe irlandaise), il s’agit, à les en croire, (mais on ne vous le dit pas, tant c’est ridicule, et sans nulle justification !) de protéger ces petits miracles alchimiques contre les radia-tions électromagnétiques, l’éclairage au néon, les moteurs et les gaz d’échappement, les perturbations « géobiologiques », mais aussi les bruits et les odeurs d’hydrocarbures,  car c’est si fragile  tout ça si on veut « accompagner les rythmes, et emmener la vie dans le bon sens » ! Et surtout attention, le Maître l’a bien dit : ce sont des prescriptions à appliquer exactement, à la minute près, on n’est pas loin des Recettes dictées par les grandes coopératives, dont FR3 dit que les BD se sont libérés.

Car, pour un rien, ça ne marche pas ! M. Masson, oui celui qui met la bouse en corne, a trouvé une bonne dizaine de causes d’échecs du système, « il existe aussi bien des incertitudes sur la situation cosmique au moment de l’emploi des préparations ».

LA FAUTE DES PLANÈTES « C’est un sujet très complexe et il semble que certaines positions planétaires peuvent faciliter ou au contraire diminuer beaucoup l’effet des préparations. Ceci devrait faire l’objet de recherches intensives ».[il est bien temps, un siècle après ! NDLR]

LA FAUTE DE L’EXPÉRIMENTATEUR  « Il faut aussi se poser la question de l’influence de ceux qui mettent en œuvre les préparations biodynamiques. La physique quantique comme Rudolf Steiner, nous apprennent que l’expérimentateur n’est pas sans influencer son travail expérimental. A quel point l’état vital, psychique et les intentions de ceux qui élaborent, dynamisent, ou pulvérisent les préparations sont-ils capable d’influencer les résultats obtenus ? » Ce qui signifie qu’au moindre doute, vous faites rater votre culture, c’est un appel à …l’intelligence ? et surtout on tente de vous dégouter de toute recherche rationnelle, qui exige par essence le doute de l’expérimentateur.

Vous comprenez que si le quantique joue aussi là dessus, ce véritable « laboratoire » de la biodynamie n’est pas vraiment, en train des « maîtriser l’agronomie sur les bouts des doigts »,  quoi qu’en dise FR3, au comble de la la plus aveugle séduction .

D’ailleurs notre agriculteur a bien du souci avec les « vers fil de fer » qui ont dévoré son « triticale », un hybride artificiel entre le blé (dur ou tendre) et le seigle , très rustique mais pas vraiment connu de nos ancêtres (ni de Steiner d’ailleurs).

labour biodynamique ou pasPourquoi n’y aurait-il  pas une erreur culturale comme par exemple ce labour au tracteur déjà puissant auquel nous assistons alors que les Biodynamistes ne travaillent qu’en surface ?

De toute façon nous avons échappé, dommage c’était drôle, à une des gloires de la biodynamie, LA PULVÉRISATION DES POIVRES : Késako ? Pour éliminer les nuisibles les plus divers, de l’insecte au renard en passant pas l’oiseau qui devient envahissant, Steiner a donné une solution merveilleuse. Il suffit de répandre les cendres du nuisible convenablement incinéré, diluées homéopathiquement bien sûr (D8).

On entre alors, selon eux,  en relation avec l’âme groupe (l’esprit collectif qui dirige chaque espèce : il fait remonter les saumons vers la source, prévoir aux sangliers l’abondance à venir des glands, si bien qu’ils se reproduisent en  masse, et grâce auquel les lemmings se fichent à l’eau dans la joie, par exemple).

« On parvient ainsi à travers l’élément feu, l’élément chaleur, à maîtriser la reproduction débordante, anarchique, d’animaux, d’insectes, etc… « Dans le Cours aux agriculteurs, nous lisons qu’en cas d’infestation de campagnols, on peut en attraper quelques uns, en retirer la peau et incinérer celle-ci lorsque Venus est devant le Scorpion. La pulvérisation de ces cendres sur les terres en question invite les campagnol à ne plus habiter dans ces lieux ».

Pour le Taupin qui nous mange le Triticale, la recette est claire : » les recueillir la nuit sur les tas de compost ou autres « élévations ». C‘est un insecte qui saute en se détendant comme un ressort quand on le place sur le dos, ce qui lui a valu d’être choisi comme mascotte par les artilleurs. Les larves sont très allongées, d’où leur nom de « ver fil de fer“. Elles vivent 4 années dans le sol et provoquent des dégâts parfois importants aux racines des jeunes plantes, aux pommes de terre (qui peuvent servir d‘appâts après les avoir coupées en tranches) et aux champs de céréales.- [Toute la cuisine de calcination, dilution et dynamisation  est à faire avec la] Lune devant le Scorpion- Renforcée par le Soleil ».

Encore un truc qui pourra vous servir, pour contrôler les mauvaises herbes : sur une grande surface, comme vous n’aurez pas assez de cendres, il faudrait en semer ! dit l’auteur avec un humour noir. En fait il vous suffira d’arroser un cercle autour de la zone à protéger, de façon à « effectuer une ceinture de protection tout autour. Ce que vous recherchez toujours, c’est de créer un espace on le parasite ne se sente pas bien et c’est là l’essentiel c’est- à dire où ces processus de reproduction se trouvent être contrariés. Lorsque l’on pénètre dans le monde des dilutions, on doit se séparer d’une pensée purement matérielle. Nous avons là l’activité de forces toutes particulières dont il faut essayer de prendre conscience et ne pas faire toutes ces opérations uniquement parce qu‘on vous l’a dit. Ceci peut être un travail de longue haleine mais indispensable ».

ALLONS, JE VAIS ÊTRE BON PRINCE : VOICI LE FIN MOT DE LA RECETTE qui fera de vous un jardinier maîtrisant l’agronomie sur les bouts des doigts, et de votre terrain un véritable « laboratoire » de la biodynamie. Aucun parasite ne résistera parce que vous serez  comme chez vous dans son âme-groupe, et vous pourrez parader devant les média nationaux :

« Si l’on incinère l’animal entier, on n’a pas l’effet recherché. Chez les animaux à sang chaud, il y a déjà en quelque sorte, une organisation du Moi qui commence à se mettre en place. Ce n’est pas vraiment un Moi, [allons bon !]…

…mais des bases, et cette organisation est dans l’enveloppe de l’animal, dans la peau, [Ah ? c’est donc ça quand je l’ai dans la peau ?] c’est la raison pour laquelle on la prélève seule. Pour les oiseaux, on incinère les plumes avec la peau. Pour les lapins, les renards, on utilise la peau dans sa totalité, par contre, pour le sanglier, le chevreuil, on peut n’utiliser qu’une partie, mais de préférence la partie située entre les épaules. »

JE VOUS AVAIS PROMIS DE DONNER DU  SENS À LA BIODYNAMIE : en savez-vous assez pour conclure, ou  en voulez-vous encore ?

récolte millefeuilleLe manque d’objectivité de l’audiovisuel est constant à l’égard de la biodynamie ! Que fait le CSA ? Déjà A2 avait joué à embellir la biodynamie et j’avais déjà protesté : « Le spectateur, charmé par le côté bucolique du personnage présenté joliment en pleine récolte des petites fleurs d’achillée mille-feuille, ne peut imaginer à quel point la charcuterie biodynamique est masquée derrière ce portait flatteur ! Quel charme dans cette tisane d’osier mijotant doucement dans le fait-tout ad hoc … »


LCP le veau la vache et le territoireVoici ma réponse à cette provocation : libre à chacun de le faire aussi, c’est notre mission de libre citoyen de refuser l’enfumage biodyna-mique, et de profiter du « droit de suite » de cette émission : à vos plumes ! http://www.lcp.fr/contactDROIT DE SUITE

 

2 réflexions au sujet de « APRÈS FR 3, LA CHAINE PARLEMENTAIRE diffuse un petit « IMPRÉCIS » de BIODYNAMIE qui enfume le téléspectateur. »

  1. Vous leurs demandez de vous donner la parole.
    Alors que vous même, vous ne donnez pas la parole à ceux qui, comme moi, ont qqch à vous dire.
    Allez comprendre..
    Lartigue

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.