Mme Nyssen dans l’obscurité anthroposophique

Sommaire de cet article :
  1. Partager :
  2. WordPress:

NYssen masquéeQuestionnée dans Le monde des Ados du 21/03/2018, sur la loi contre les Fakenews, la Ministre répond :

« Un homme politique a affirmé que j’appartenais à un courant philosophique un peu obscur qui s’appelle l’anthroposophie. C’est archi-faux ! »

lemondedesados

Rappelons que ce mouvement occultiste a été lancé dans les années 1920 par un philosophe occultiste Rudolph Steiner, qui tenait ses révélations de sa fréquentation des mondes supérieurs. Mouvement à l’origine des Écoles Steiner-Waldorf, de l’agriculture biodynamique, du Labora-toire (homéopathie et produits de beauté) Weleda, de la Banque NEF, et de la médecine anthroposophique homéopathique, entre autres !

MOUVEMENT PHILOSOPHIQUE TELLEMENT « OBSCUR » …

Qu’il vient d’être signalé par la MIVILUDES comme étant la cause de plusieurs épidémies de rougeole et de coqueluche… conséquence de son refus des vaccinations par crainte de modifier le karma des enfants : Le refus vaccinal au sein du mouvement anthroposophique est d’autant plus préoccupant que ce mouvement spirituel connaît une expansion grandissante, tant au niveau de son influence sur les populations qu’à l’échelle de ses territoires d’implantation (rapport au 1er Ministre 2016/17),

Qu’il tente de faire condamner le 1er Ministre, sa MIVILUDES ayant classé, en 2012, la médecine anthroposophique parmi les médecines à dérives sectaires. (il y a appel).

Dans ce même Rapport, la Miviludes a aussi épinglé la capacité du mouvement anthroposophique pour sa capacité à masquer son influence tant pour les écoles Steiner-Waldorf que pour la Nef, la biodynamie, ou les cosmétiques Weleda, au détriment de consommateurs mal informés.

« EN PLEINE OBSCURITÉ » Mme NYSSEN A CRÉÉ UNE ÉCOLE appliquant la pédagogie Steiner Waldorf, dont elle a confié la direction à un anthroposophe notoire, ex Délégué général de la Fédération Steiner-Waldorf en France.(Henri Dahan)

ENCORE EN PLEINE OBSCURITÉ elle a nommé comme « personnes sources » de son « Université du Domaine du Possible » deux anthroposophes tout aussi notoires :

–l’un est codirecteur de la Section d’Agriculture de l’Université libre de science spirituelle du Gœtheanum (Dornach, Suisse, le centre mondial de la sphère anthroposophique), et qui est aussi coordinateur du Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique. (Jean-Michel FLORIN)

–l’autre est Secrétaire général de la Société anthroposophique en France .(René Becker)

Cette Université a pour objectif de favoriser le développement de la biodynamie, entre autres agroécologies.

Mme NYSSEN A RÉÉDITÉ, toujours en pleine obscurité, l’ouvrage de base de la biodynamie anthroposophique, Fécondité de la Terre, de Ehrenfeld Pfeiffer. Sa collection « Domaine du Possible » est dirigée par Cyril Dion, pilier des Colibris de Pierre Rabhi, adepte enthousiaste de cette biodynamie, qui y édite aussi de nombreux ouvrages. Les Colibris ont un Plan politique enlevant au contrôle de l’État l’Enseignement et l’Énergie… conformément à la Tripartition Sociale, dada de R.Steiner.

 Mme Nyssen et son mari M.Capitani ont des liens étroits avec cet « obscur courant » anthroposophique, et un des membres du Comité Directeur de son centre mondial, Bodo von Plato…

Nyssen et l'obscur mouvement

NOTRE MINISTRE APPARTIENT-ELLE AUX ANTHROPOSOPHES ?

DIFFICILE À DIRE, ILS SE PRÉSENTENT RAREMENT SOUS CE LABEL CONTROVERSÉ.

MAIS JUGER QUE CE MOUVEMENT EST « UN PEU OBSCUR », ALORS QUE L’ON EST

EN PLEIN DEDANS, RELÈVE DE LA TROMPERIE DES CITOYENS.

————————— –

DES COUACS MÉDIATIQUES BIEN LOIN DE L’HYPER-MAÎTRISE DES PRISES DE PAROLE  (Public Sénat)

À l’approche des entretiens annuels des ministres prévus cet été, c’est l’heure pour les novices du gouvernement de voir s’ils ont su mener à bien leur réforme. C’est peut-être le moment aussi de discuter de leur communication, parfois maladroite comme pour Françoise Nyssen, ministre de la Culture, qui a donné plusieurs fois l’impression de ne pas bien maîtriser ses dossiers… Des couacs médiatiques bien loin de l’hyper-maîtrise des prises de parole prônée par Emmanuel Macron. Retour sur les maladresses, critiques et mises à l’épreuve de ces ministres technocratiques.

Une experte de l’édition mais pas de la Culture : Le 7 mars dernier, Françoise Nyssen donne une interview sur France Inter. La ministre y est notamment interrogée sur la réforme de l’audiovisuel. Lors de cet entretien en direct, elle répète à de nombreuses reprises « il faut y réfléchir/ il faut réfléchir », donnant dès lors l’impression de ne pas maîtriser les modalités de cette réforme phare pour son ministère. Pour Charlie Clarck, expert en communication orale, ce moment « traduit un malaise, avec ses mains qui viennent sans cesse se toucher l’une l’autre. Elle se sent très vite démunie face à la question ».

Nyssen bafouille

Faut-il rappeler que selon les anthroposophes, ni la Culture, ni l’Éducation, agents de vie spirituelle, ne doivent jamais dépendre de l’État, puisque selon la Tripartition sociale de R.Steiner, c’est le domaine de la liberté : La vie spirituelle ne peut développer ses forces, que si elle est de nouveau séparée de la vie de l’État, si elle se débrouille seule. Ce qui fait partie de la vie spirituelle, en particulier l’éducation, doit être autogéré, depuis le sommet de la vie spirituelle jusqu’aux toute premières classes de l’école1

On comprend peut-être pourquoi notre Ministre de la Culture ne se sent pas vraiment à sa place : la Ministre ne finit pas ses phrases, bafouille, multiplie les lapsus, et, bien entendu, ne connaît pas ses dossiers.

————————–

1 Steiner R., Gedankenfreiheit und soziale Kräfte, Dornach 1986, p.14-15

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.