MA RÉPONSE AU GŒTHEANUM SUR SA CRITIQUE de L’ARTICLE DU MONDE DIPLOMATIQUE de J-B MALET

Aether goetheanum

Le texte suivant a été adressé à la revue Æther, (éditée par le Gœtheanum, centre universel de l’anthroposophie) en réponse à la « lettre ouverte à Jean-Baptiste MALET« , signée de Françoise Bihin, prêtre de la Communauté des Chrétiens (fondée par R.Steiner), et qui avait déjà, en 2001, répondu à Paul Ariès.

Madame, je me permets de vous répondre, (ci-dessous en caractères noirs gras, votre texte en bleu) puisque j’ai recommandé l’article de JB Malet dans mon Blog. Ce grand journaliste d’investigation méritait plus d’attention de votre part. Ainsi vous lui reprochez : Les thèmes qu’il faut brandir pour discréditer le mouvement et son fondateur, ces grands thèmes bateau qui font frémir – à juste titre – la sensibilité française: nazisme et pangermanisme, racisme, irrationalité ésotérique et obscurantisme, prétendues manipulations financières. En somme, encore et toujours l’accusation de «secte»,

Je resterai dans mes domaines de compétences : essais comparatifs (je suis pharmacien industriel) et analyse des textes (je suis philosophe). C’est pourquoi je n’interviendrai ni sur l’histoire « sombre » de l’anthroposophie, ni sur son expansion économique, mais sur :

1) IRRATIONALITÉ ÉSOTÉRIQUE ET OBSCURANTISME. Selon JB Malet, Cornes de vache et vessies de Cerf. « Souvent confondue avec l’agriculture biologique, l’agriculture biodynamique doit son appellation à l’organisation de rituels ésotériques dans les champs, chargés de dynamiser spirituellement les sols, les plantes et l’univers par des méditations, une liturgie et des accessoires qui seraient dotés de pouvoirs surnaturels. Ses dogmes ont été énoncés par Steiner en 1924.(…) Des expériences scientifiques menées sur plusieurs types de culture concluent que la biodynamie n’améliore ni les rendements ni la qualité des récoltes (…) par rapport a l’agriculture biologique ».

Vous n’avez pas répondu au fond du problème, qui n’est pas l’efficacité de la biodynamie, mais bien sa supériorité non démontrée sur une culture biologique en tous points semblables, SAUF qu’on n’y utiliserait pas de préparats révélés par R. Steiner.

Des nombreuses initiatives inspirées par l’anthroposophie ont été reconnues à large échelle. Un dernier exemple en date : Sekem, un domaine cultivé en biodynamie, fondé en Égypte il y a 40 ans à l’initiative du Dr Ibrahim Abouleish, anthroposophe et musulman, qui a reçu cette année le prix de la paix luxembourgeois[2]. Malgré ces études et toutes ces preuves, les préjugés et les rumeurs ont la vie dure.

La méthode Sekem a-t-elle été comparée à une même culture, mais privée des préparats biodynamiques ? En tous cas, la question de la supériorité de la BD reste, un siècle après sa « révélation », toujours non résolue.1 L’association Terre et Humanisme, fondée par P.Rabhi, reconnaît qu’on ne sait pas si les résultats positifs en biodynamie sont dus à une meilleur travail ou aux préparations. Deux de nos Chambres d’Agriculture ont tenté récemment, aux frais du Ministère de l’Agriculture, de telles comparaisons en viticulture sur plusieurs années. Hélas les protocoles – conçus par votre MABD – n’ont produit aucune donnée valable, faute d’avoir été conçu scientifiquement.

Faut-il penser qu’il s’agit d’un manque de compétences, ou d’une volonté de ne pas mettre en danger les révélations d’un Maître, qui avait affirmé que la science lui donnerait raison au point qu’il n’était pas vraiment nécessaire d’expérimenter2 ? (« Il s’avère que cette recherche basée sur les faits évolue vers l’objectif d’être amenée en plein accord, dans une délai qui n’est pas trop éloigné, avec ce que la science spirituelle doit établir comme certain à partir de ses sources suprasensibles Il y a cette particularité – et je serais heureux si ces choses pouvaient être vérifiées, car une vérification en donnera sûrement la confirmation ».)3

2) VOUS DONNEZ UNE ÉTRANGE DÉFINITION DE L’ÉSOTÉRISME, qui vous permet de qualifier ainsi l’idéologie économique des industriels de la chimie, et de libérer la biodynamie de l’accusation d’ésotérisme portée contre elle :

«ÉSOTÉRIQUE» OU «OCCULTE», C’EST-À-DIRE, DE L’ORDRE D’UNE DIMENSION INTÉRIEURE OU CACHÉE» … Le problème avec l’anthroposophie, c’est qu’il a «derrière» tout cela une «idéologie ésotérique». Pas d’idéologie derrière Monsanto, Bayer et les écoles d’État? C’est méconnaître cette réalité connue des sociologues: derrière chaque manière d’agir, il y a toujours une image de l’homme et du monde, donc une idéologie. En particulier, derrière chaque pédagogie. La question, c’est que quand cette vision du monde, cette idéologie correspond à ce qui est communément admis par le plus grand nombre, elle passe inaperçue: on l’oublie, on croit même qu’il n’y en a pas. Elle est donc encore plus «ésotérique» ou «occulte», c’est-à-dire, de l’ordre d’une dimension intérieure ou cachée!

Or le définition admise de l’ésotérisme n’est pas d’être caché, mais d’exiger une initiation pour être compris.4 Ce qui est le cas du mode de « révélation» de R.Steiner, et nullement celui des industriels de la chimie : le goût du profit est – hélas – inné chez l’homme sans qu’il doive recourir à une initiation !

Cette nécessaire initiation est également le cas en biodynamie, au point que même ses adeptes reconnaissent : « Bien sûr, il nous reste encore à saisir les arrières-plans spirituels de la genèse des préparations et, en particulier, à comprendre l’énigme des enveloppes animales .5»

Finalement, pourquoi serait-il «irrationnel» de penser que dans le monde, des forces invisibles ou spirituelles seraient à l’œuvre? est-ce vraiment plus «rationnel» de que de considérer que cette évolution est une manifestation de l’esprit?  Et penser que la multitude des formes et des couleurs des fleurs et des animaux ne serait que l’épiphénomène de processus purement matériels, n’est-ce pas un peu… réducteur ?

Il n’est évidemment pas « irrationnel » d’imaginer que des forces invisibles ou spirituelles soient à l’œuvre dans le monde, ce qui choque la raison c’est de ne pas le prouver, et plus encore de prétendre les capter et les utiliser par des manipulations aussi incompréhensibles que l’introduction de plantes dans des organes animaux tels que vessie de cerf, crâne d’animal domestique, ou bouts d’intestins bovins. Leur seule justification est la parole du Maître les ayant révélées, afin « de capter les forces cosmiques ».

Je vais montrer que la parole du Maître ne laisse, en fait, pas de liberté au disciple. DÈS LORS, COMMENT POURREZ-VOUS AFFIRMER QUE L’ANTHROPOSOPHE N’EST PAS SOUMIS À UNE AUTORITÉ MORALE EXTÉRIEURE ?

3) NE PLUS SE SOUMETTRE À UNE AUTORITÉ MORALE EXTÉRIEURE

Pour rappel, son ouvrage initial et principal a pour titre La Philosophie de la liberté. Le cœur de cette thèse est que nous en sommes arrivés à une époque où l’être humain ne veut plus et ne doit plus se soumettre à une autorité morale extérieure, fût-elle religieuse, mais où chaque individu doit chercher en lui-même la vérité et les motifs de ses actions. C’est à partir de cette pensée centrale qu’il faut relire tout son édifice conceptuel et non à partir de quelques citations retirées de leur contexte. (…)

L’anthroposophie est bien plus de l’ordre d’une recherche que d’un ensemble de dogmes et de postulats.

Rudolf Steiner a livré les résultats de sa propre recherche, qui ouvrent en effet des perspectives dans tous les domaines de la vie humaine. Chacun en retire ce qui lui convient, dans la mesure où cela lui convient: comme des dogmes ou comme des hypothèses de travail, à chacun d’en décider. Soit dit en passant, au sein du mouvement anthroposophique, les discussions et les dissensions sont nombreuses; ce mouvement est loin d’être unitaire et consensuel comme l’auteur de l’article le présente. Mais ses recherches ont sans doute été trop superficielles pour pouvoir le remarquer…

JE VAIS MONTRER LES CONSÉQUENCES DU RESPECT ABSOLU, par les anthroposophes, DES TEXTES DU MAÎTRE. Rassurez-vous, tout en restant dans votre propre contexte : je vous incite à étudier un texte émanant du Gœtheanum, et diffusé par la Société anthroposophique en France6.

Il s’agit, entre 1999 et 2011, des recherches, par votre École de science de l’esprit, (section mathématiques – astronomie) sur le « moteur éthérique », annoncé par R.Steiner à de nombreuses reprises. Aveuglés par les paroles sacrées, le Gœtheanum avait créé un centre de recherche en Suisse confié à Paul Emberson, avec le financement de Weleda. À aucun moment ne furent mises en doute les affirmations incroyables de R.Steiner, mais seulement la licéité de réaliser de tels travaux à ce moment là ! Un intense débat sur la lettre des textes et non sur leur crédibilité eut lieu, sans succès.

Il s’agissait pour les mouvements occultistes (oui le mot est de R.Steiner!) d’obtenir un pouvoir sur l’ensemble de la population :

« Si ce que j’appelle maintenant devant vous occultisme mécanique pénètre dans le domaine de l’efficacité pratique, ce qui représente l’idéal visé par ces centres occultes, ce n’est pas seulement le travail de cinq ou six cents millions d’êtres humains qu’on pourra produire, mais celui de mille millions d’êtres humains et plus encore. Il en résultera que, dans les territoires de population anglophone, les NEUF DIXIÈMES DU TRAVAIL HUMAIN DEVIENDRONT INUTILES (….) Mais l’occultisme mécanique ne permet pas seulement de se passer des neuf dixièmes du travail qui aujourd’hui encore est accompli par les mains humaines, il permet aussi de paralyser tout mouvement rebelle de la masse humaine rendue insatisfaite. La faculté de mettre en marche des moteurs selon la loi des oscillations consonantes se développera abondamment chez la population britannique. Les sociétés occultes le savent et considèrent que c’est ce qui leur donnera la suprématie sur le reste de la population terrestre, encore à la cinquième époque post-atlantéenne. »

Je suis obligé d’abréger la relation de cet épisode qui, à lui seul, devrait déconsidérer toute l’anthroposophie, à la fois pour sa « naïveté » et pour son autoritarisme. Vous découvrirez comment Paul Emberson finit pas être chassé comme «tricheur, vivant confortablement de l’argent de ses adeptes », alors que probablement l’origine du conflit résidait dans les interprétations de Paul Emberson à propos des dangers annoncés par Steiner à propos de l’électricité et de l’électromagnétisme. Emberson voulait renoncer aux ordinateurs « diaboliques »… 7

MAIS JE VAIS ENCORE CITER L’ÉVICTION morale de Maria Thun, qui a été si longtemps la grande prêtresse du respect biodynamique des conditions planétaires. Savez-vous que lorsque la crise de la vache folle rendit impossible l’usage des organes animaux comme enveloppes de la « maturation alchimique » des préparations prescrites par R. Steiner, M. Thun affirma avoir expérimenté leur remplacement par des enveloppes végétales (tiges évidées de certains arbres). Scandale chez les adeptes orthodoxes ! Les textes du Maître étaient trahis. Deux mois après sa mort, la mémoire de la malheureuse subissait les plus sévères jugements, « prisonnière de son propre système », « ne préparant pas la voie vers l’âme de conscience », et pire encore « Malgré tous ses mérites, l’extension mondiale de son calendrier des semis m’apparaît plutôt comme le symptôme d’un affaiblissement du mouvement biodynamique »8.

4) CRÉATION, INVENTION, Y COMPRIS DANS LE DOMAINE DE LA TECHNOLOGIE.

De même, l’anthroposophie n’est en aucun cas une «réaction à la modernité», au contraire. Rudolf Steiner encourageait tout ce qui est création, invention, y compris dans le domaine de la technologie.

MAIS ALORS, la mise en cause de l’électricité et du magnétisme ? Mais alors, la menace d’inversion de la polarité magnétique de la Terre, pour cause de multiplication de… satellites ? Voyez les déclarations apocalyptiques d’un de nos meilleurs vignerons, biodynamiste enseignant, au Congrès de Biodynamie, en mai 2015 !9

Compterez-vous au nombre des inventions technologiques dues à l’anthroposophie, cet additif pour béton à base, infiniment dilués, de coquille de Nautile et de… fémur de geai ? La société suisse Pneumatit obtiendrait ainsi un « béton spirituel », biodynamique, aux merveilleuses propriétés. Béton avec lequel la nouvelle église de la Communauté des Chrétiens a été bâtie récemment à Colmar.10 (Vous devez pouvoir vérifier) Le même inventeur, toujours inspiré de Steiner , nous prépare un « blé antirhumatismal »…11

5) MME NYSSEN ET LES RUMEURS

Et heureusement que des personnalités comme Françoise Nyssen ont le bon sens de ne pas se laisser impressionner par ces rumeurs qu’il faut bien qualifier de lamentables!

Quelles sont ici les rumeurs ?

L’aspect d’immonde charcuterie des préparats biodynamiques ? l’affaire authentique, mais incroyable du moteur éthérique ? L’éviction de Paul Emberson, parti en Écosse installer un Center of Moral Technology, selon sa propre interprétation des textes de R. Steiner ? Le béton spirituel utilisé pour votre église de Colmar ? La condamnation sans pitié de Mme Thun ?

Ignorez-vous que Mme Nyssen, ministre de notre Culture, a installé dans ses entreprises éducatives d’Arles, trois représentants de cette mouvance ésotérique dont je viens de vous souligner les aspects pour le moins délirants ?

OU ALORS, NOUS NE PARLONS PAS DE LA MÊME ANTHROPOSOPHIE ?

Je serai honoré que vous poursuiviez le dialogue, en reprenant les points que je soulève ici. Vous aviez écrit à Paul Ariès en 2001:

Il me semble tout à fait sain, je le répète, que des critiques s’élèvent, que le débat s’ouvre par rapport à l’anthroposophie. Mais l’expérience de ces dernières années me montre, et votre ouvrage en est un exemple, que ses opposants ne se donnent pas le temps ni les moyens de vraiment l’approfondir.

Espérant, au moins, vous avoir apporté quelques informations sur la réalité de l’anthroposophie, bien cordialement.

Jean-Pierre Cambier, Docteur en Philosophie, ex-Pharmacien industriel.

——————————-

1http://horttech.ashspublications.org/content/23/6/814.full

2Maria J. Krück de Poturzyn (Eds.) Nous avons connu Rudolf Steiner, Souvenirs de ses étudiants. « Wir erlebten Rudolf Steiner. Erinnerungen seiner Schüler » /« En 1923, Rudolf Steiner communiqua pour la première fois les mesures à prendre pour parvenir à la fabrication des préparations additives biologiques-dynamiques – et cela, sans autre explication, sous la simple forme d’une recette : « Faites ceci et cela ». Wachsmuth et moi, nous préparâmes alors la première préparation « 500 ». (…) Quant à l’expérimentation, on pourrait toujours la faire plus tard. Apparemment, il pensait qu’il fallait s’engager tout de suite dans les voies proposées.

3 R.Steiner, dans le Cours aux agriculteurs, éd Novalis, 2003, Page 68, 2ème. conférence, lignes 5 à 8.

4Trésor de la langue française, ésotérisme : B.− P. ext. Caractère de ce qui exige une initiation pour être compris. Ésotérisme du Nouveau Roman. Il [le paranoïaque] affectionne l’ésotérisme, les divagations philosophiques, les pièces à thèse, les sciences occultes (Mounier, Traité caract.,1946, p. 552).Ils [des rites] ne placent toutefois pas leurs sources initiatiques dans l’ésotérisme chrétien (Naudon, Fr.-maçonn.,1963, p. 105)

5 Manfred Klett, de la section d’agriculture du Gœtheanum, Aux portes de l’âme de conscience., Échanges portant sur Maria Thun et son œuvre. Articles parus dans l’hebdomadaire « Das Gœtheanum », au cours du premier semestre 2012

7Paul Emberson, From Gondhishapur to Silicon Valley, Vol. 1 (2009, 462 pages), Machines and the Human Spirit (2013, 141 pages). (Available from Drew Cross Centre, 5 Atholl Crescent, Edinburgh EH3 5EJ, Scotland).

9Congrès sur l’approche biodynamique de la vigne : partage des connaissances, pratiques et recherches Approche biodynamique en viticulture: Nicolas Joly, introduction à la biodynamie, Fédération Nationale d’Agriculture Biologique des régions de France, https://www.youtube.com/watch?v=0q_Txo–Fts

10N° du 9/09/2016, et 2/08/2017 du Journal L’Alsace.

11 Interview de José Martinez, http://www.pneumatit.ch/images/pdf/Interview_Martinez-FR.pdf


ATTENDONS LE DIALOGUE !

commentaire à revue Aether F. BIHIN

Mon texte n’a pas  traversé l’épreuve de la « modération », qui trie les contributions acceptables ou non.

de mon propre site, je le vois « en attente de modération », mais il est invisible à tout autre  : les anthroposophes sont ainsi protégés de ma critique aux sources indiscutables.

G. Perra explique très bien cette attitude au moins « frileuse ».

Nous ne sommes pas prêts d’avoir leur avis sur le moteur éthérique, le béton spirituel, et la charcuterie ésotérique de la biodynamie, dont jamais ils n’ont essayé de se passer !

Une réflexion au sujet de « MA RÉPONSE AU GŒTHEANUM SUR SA CRITIQUE de L’ARTICLE DU MONDE DIPLOMATIQUE de J-B MALET »

  1. Niveau résultats, on a des essais a long terme. Le FIBL; 25 ans d étude. Comparaison avec le bio indiscernable. Bien sur quelques micros différences, que ce FIBL, plutôt pro Biodynamie; colore en différents bleus pour laisser croire a une différence notable. Il existe aussi des études sur plusieurs années aux USA sur du raisin de grands vignobles. Résultats néant. Des longs test sur du coton en Inde (si je ne trompes) résultats néant. Non, il n y plus de doutes a avoir.

Laisser un commentaire