« EXTENSION DU DOMAINE DE LA LUTTE » : COLIBRIS / CFDT, MÊME COMBAT ?

QUI RÉCUPÈRE QUI ? L’université des COLIBRIS paraît citer en exemple, (pour la compromettre ?) la CFDT, alors que le programme politique PLAN COLIBRI, inspiré de la Tripartition Sociale anthroposophique, (entre autres choix réactionnaires) recommande au salarié mécontent de son entreprise, NON pas le Syndicalisme, NON pas le Lancement d’Alerte, mais de se retirer … pour monter sa propre entreprise !

CFDT COLIBRIS 2

LA CFDT devrait se renseigner avant de se compromettre ainsi ! Et ne devait pas ignorer que la Tripartition Sociale anthroposophique scinde en trois la devise républicaine ; à la Culture et à la religion, la Liberté (l’État étant prié de rester en dehors : en fait pour Paul Ariès1, c’est typiquement la fausse bonne idée, qui délégitime tous les grands acquis révolutionnaires comme la protection des plus faibles et les droits à l’enseignement, pour les confier au privé. Fin de l’État – providence ! Et quid, par exemple, des lois imposant les vaccinations au nom de l’intérêt général2 ?)

L’ÉGALITÉ SERAIT LE DOMAINE DU DROIT, le contrat l’emportant sur la Loi, et l’individu sur le groupe restreint. Garant de l’ordre juridique, l’État perdrait en grande partie le pouvoir d’émettre des règles. Pour Steiner le besoin de socialisation est dû aux… impulsions anti-sociales !

ENFIN STEINER AFFECTE LA FRATERNITÉ À … L’ÉCONOMIE :

En fait, observe encore Paul Ariès3, auquel j’emprunte ces critiques, c’est une conception de la société naturalisée et hiérarchisée. Ce n’est nullement une question de générosité, mais de conformité à la loi spirituelle et cosmique, et non de fraternité généreuse et morale. L’économie de marché serait remplacée par une économie associative reconnaissant les intérêts divergents. Les rémunérations seraient indépendantes de l’activité, grâce à une allocation couvrant tous les besoins en logement, habillement, éducation, etc. Que chacun admette qu’il est à la bonne place, par son karma et ses facultés issues de la loi des causes, et son existence prendra une signification supérieure. Tout ceci suppose l’apparition d’un nouveau paradigme de re-spiritualisation de l’humanité, pur fantasme, alors que dans les domaines de la liberté et de la liberté, le recul de l’État rejoint les aspirations libérales.

La bienveillance serait alors de règle, sans doute comme la pratiquent les entreprises « Colibris » dont JB. Malet parle dans son article du Monde Diplomatique d’août, qui licencient en toute conscience élastique ?

Ensuite on appliquera au chômeurs la sobriété heureuse chère à Rabhi : « dites-nous de quoi vous avez-besoin, on vous expliquera comment vous en passer » (Coluche).

———————-

1 Paul Ariès, Anthroposophie : Enquête sur un pouvoir occulte, Golias Éditions, pages 134-136.

2 Allodocteur, Vaccination : des mouvements religieux à l’origine de la méfiance anti vaccins, https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/vaccins/vaccination-des-mouvements-religieux-a-l-origine-de-la-mefiance-anti-vaccins_24517.html

3 Paul Ariès, ouvrage cité, p. 119 – 141.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.