CANADA : l’agence Science-Presse juge sévèrement l’anthroposophie

L’Agence Science-Presse est un média indépendant, à but non lucratif, fondé à Montréal en 1978. Sa mission est d’alimenter les médias en nouvelles scientifiques. Elle est la seule agence de presse scientifique au Canada et la seule de toute la francophonie qui s’adresse aux grands médias plutôt qu’aux entreprises.

La principale publication de l’Agence a longtemps été le bulletin Hebdo-Science et technologie. Les médias abonnés à son service de presse peuvent réutiliser l’ensemble de son contenu, qui consiste en des articles journalistiques et des brèves sur différents sujets à teneur scientifique.

Mais depuis 1996, le site web de l’Agence a pris une importance considérable, au point de supplanter le bulletin: davantage de gens lisent désormais les textes de l’Agence Science-Presse via le site web. Ainsi, le site internet de l’Agence est visité par près d’un million de visiteurs chaque année, et sa présence est forte sur les réseaux sociaux (plus de 20 000 abonnés sur Twitter).

Pourquoi les média français – scientifiques ou non – sont-ils aussi timorés devant le phénomène anthroposophique ? (NDLR)

agence science-presse anthroposophie

à voir ICI

« Un article paru récemment dans La Presse faisait découvrir aux lecteurs l’existence d’un phénomène appelé agriculture biodynamique qui reposerait en grande partie sur des préparations à appliquer sur des plantes selon un calendrier lunaire, le tout basé « sur les études de Rudolf Steiner ». « Notons toutefois que Rudolf Steiner est parfois critiqué, car ses recherches ne s’appuient pas sur une méthode scientifique », précisait-on dans l’article. Or, se contenter de dire qu’il est « parfois critiqué » est en-dessous de la réalité, a constaté le Détecteur de rumeurs.


Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurs, cliquez ici pour accéder aux autres textes.

 

Qui était Steiner ?

Rudolf Steiner (1861-1925) est un occultiste autrichien, auteur d’une théorie appelée anthroposophie, qui professe, entre autres choses, l’existence de la réincarnation, de l’Atlantide, d’un « corps astral » et d’une phase de notre évolution appelée « lémurienne » pendant laquelle nous étions télépathes. Steiner considérait également que toute maladie est une punition liée à notre réincarnation actuelle et que de la combattre va à l’encontre de l’évolution de l’espèce humaine vers son retour à la phase de l’Atlantide.

Ses théories se traduisent souvent, chez ses adeptes, par un refus de la vaccination et un rejet de la médecine dite « traditionnelle ».

Inutile de dire que l’anthroposophie ne s’appuie pas sur une méthode scientifique. Elle est plus souvent qualifiée de « courant ésotérique » (Wikipédia ) ou de pseudo-science (Rational Wiki ), voire de charlatanisme (Quackwatch ), parce qu’elle se donne l’apparence de science sans s’appuyer sur des données probantes ou sur des recherches capables d’être reproduites par des équipes indépendantes.

Steiner lui-même n’a pas fait de recherches reproductibles : fervent croyant en la réincarnation, il a plutôt émis une série d’idées sur les liens entre les maladies et notre « karma », qui sont devenues les bases de l’anthroposophie. Sous sa gouverne ou celle de ses successeurs, ces dogmes ont été déclinés en sous-disciplines, comme la biodynamie, dont parlait l’article de La Presse.

Qu’en est-il de la biodynamie ?

La biodynamie s’appuie sur des préparations à base de plantes censées « activer ou maîtriser les “forces cosmiques” des planètes » (Wikipédia ), incluant les cycles lunaires. Par exemple, on obtient certaines de ces « préparations » en introduisant de la bouse de vache et de la silice dans des cornes de vaches, qu’il faut enterrer plusieurs mois avant de les appliquer. C’est la corne de vache qui est censée servir « d’antenne » pour attirer les « forces cosmiques ».

La biodynamie réfute elle aussi les critères de base d’une méthode scientifique. Des études ont tenté de démontrer l’existence de bénéfices qu’aurait l’agriculture biodynamique par rapport à l’agriculture biologique, sans succès.

Verdict

Qu’on y croit ou non, les théories de Rudolf Steiner font l’objet de critiques beaucoup plus virulentes et reposent sur des bases beaucoup plus douteuses que ce que l’article de La Presse laissait présager.


Jean-pierre Cambier : je me permets de recommander aussi mon blog « https://labiodynamieaurisquedelanthroposophie.com/« , consacré à la critique scientifique de la biodynamie anthroposophique. On lira entre autres délires le « moteur éthérique » (20 ans de recherches du mouvement 1991-2011)) et le béton biodynamique » à base d’os de fémur de geai et de coquille de Nautile. J-P C, Pharmacien, Dr en Philosophie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.