Mme Nyssen, entre crise, dérive, imprudence et « lâcheté », rappelle France-Inter citant « La Provence »

France inter Nyssen dérive crise

« De nouveaux ennuis pour la ministre de la Culture Françoise Nyssen…

Que La Provence affiche, « Nyssen le nouveau couac » : le journal raconte la dérive d’une école fondée par Françoise Nyssen et son mari Jean-Paul Capitani, le Domaine du possible, une école alternative pour enfants réfractaires à l’éducation nationale, et une école aussi en mémoire d’Antoine, le fils de Françoise Nyssen et Jean-Paul Capitani, qui avait été un élève en souffrance et qui s’était suicidé…   

Mais le Domaine du possible est en crise, les professeurs démissionnent, il plane le soupçon d’une dérive sectaire, et en juillet dernier, le directeur pédagogique, Henri Dahan a été renvoyé. Dahan et son épouse étaient pourtant des amis du couple Nyssen-Capitani, mais aussi des militants d’une philosophie ésotérique. (…)

Avant les vacances d’été, le Monde diplomatique  –vous retrouverez en ligne son enquête– décrivait une cérémonie initiatique qui se pratique chaque décembre dans les écoles Steiner… (…)

Et, dit La Provence, ce serait cet article du Monde diplomatique qui aurait provoqué le renvoi de la direction de l’école, pour éviter un scandale.  On perçoit dans la Provence un embarras et un malaise… « J’ai choisi de faire une coupure claire avec l’école, » dit Françoise Nyssen, « L’anthroposophie, ce n’est pas mon truc, dit Jean-Paul Capitani, on a été confiants… »  

Mais internet est implacable. Et on retrouve alors, en juillet 2017, un reportage aimable du Parisien sur l’école de la ministre, que Jean-Luc Mélenchon avait accusé d’être liée à une secte et Jean-Paul Capitani s’indignait. On trouve un autre article, très positif en octobre 2016, dans le Monde, où Françoise Nyssen Jean-Paul Capitani et Dahan parlaient d’une même voix contre « l’idéologie de l’école » (républicaine NDLR).

«  On ne peut pas s’occuper d’enfants en évacuant la spiritualité. »

« Steiner a proposé une pédagogie qui prend au sérieux la question de l’esprit comme celle du corps et des émotions.  »

Et vient le vertige. Ce qui était vrai il y a deux ans ne le serait plus aujourd’hui ? Et on ne sait pas si Françoise Nyssen et son époux ONT ÉTÉ JADIS IMPRUDENTS, OU S’ILS SONT AUJOURD’HUI UN PEU LÂCHES… »

(fin de la citation de France-Inter)

EN FAIT CE BLOG A, DÈS JUILLET 2017, RÉVÉLÉ LA COMPROMISSION DE Françoise Nyssen avec l’anthroposophie. La vérité éclatait simplement à la lecture du site du Domaine du Possible, qui détaillait les « personnes sources » du projet de la ferme expérimentale jointe à l’école. En cherchant un peu on trouvait des personnalités importantes du mouvement anthroposophique :

« Ils nous accompagnent :Vandana Shiva, Marc Dufumier, Perrine et Charles Hervé Gruyer et Jacques Caplat sont quelques uns des membres du comité scientifique appelé à s’étoffer. D’autres “personnes sources” entourent déjà le projet dont Claude et Lydia Bourguignon, Thierry Thévenin, Philippe Pointereau, René Becker, Jean Michel Florin, Bruno Sirven… D’autres encore seront les bienvenues pour nous aider, en particuliers les paysans et les acteurs locaux de l’agroécologie, mais aussi les entreprises etc…

Jean-Michel FLORIN, depuis 1988, coordinateur du Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique ; formateur, conférencier et écrivain et également co-rédacteur de la revue Biodynamis. Depuis 2010, codirecteur de la Section d’Agriculture de l’Université libre de science spirituelle du Gœtheanum (Dornach- Suisse), qui est le centre même de la sphère anthroposophique. C’est lui qui avait répondu à Michel Onfray, dont le livre « Cosmos » avait moqué la viticulture biodynamique et ridiculisé le « fumier spirituel » des anthroposophes. Il a préfacé la ré-édition de Pfeiffer, livre de base de la biodynamie.

RENÉ BECKER, formateur en biodynamie, intervient auprès des paysans pour partager ses connaissances pratiques en biodynamie, et est Secrétaire général de la Société anthroposophique en France.

Enfin la biodynamie était citée par le texte de présentation de Mme Nyssen, parmi les « agro-écologies ». Combien de temps faudra-t-il encore à la presse pour comprendre que cette pseudo-science agricole biodynamique est le cheval de Troie de l’anthroposophie ?

Certes, le directeur de l’école a été renvoyé, et les stages agricoles sont confiés maintenant à « Terre Vivante », qui paraît indépendante du mouvement sténérien. Mais les écrits restent, et aussi les mails entre Françoise Nyssen et Bodo von Plato, personnage anthroposophique essentiel, comme le raconte Jean-Baptiste Malet, qu’on peut écouter ici :

TOUT ÇA POUR ÇA !

Le Domaine du Possible contractualisé ?

Selon l’enquête de « La Provence », ce rapprochement avec Jean-Michel Blanquer, Françoise Nyssen aimerait probablement l’avoir aussi avec le Domaine du Possible. Une école sous contrat avec l’Etat permettrait une prise en charge des salaires des enseignants. Une raison de plus pour s’éloigner de la pédagogie Steiner.
En 2016, le Domaine du Possible avait fait l’objet d’un contrôle.

Certains points ne correspondaient pas au socle commun de compétences et connaissances attendu par l’Education Nationale

a livré dans l’enquête Dominique Beck, directeur académique à Marseille, indiquant ainsi, le niveau très faible des élèves.

 

À l’heure présente, la responsabilité des deux plus hauts personnages de l’Etat français est donc engagée envers chaque enfant scolarisé à l’école du Domaine du Possible, ou dans les écoles Steiner-Waldorf en France. Avoir laissé pénétrer l’Anthroposophie jusqu’au Ministère de la Culture est grave ! Cela fait partie des choses que l’Histoire pourrait bien retenir.

   

 OCTOBRE 2018 : AU ROYAUME UNI, TOUTES LES ÉCOLES STEINER DEVRONT ÊTRE INSPECTÉES SUR ORDRE OFFICIEL SUITE  A LA FERMETURE DE DEUX D ENTRE ELLES, POUR, ENTRE AUTRES,  MANQUEMENTS A LA SÉCURITÉ

COLES Steiner anglaises inspectées

—————————–

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.