DÉLIRES BIODYNAMIQUES REPÉRÉS PAR L’AFIS (Association française pour l’information scientifique)

LE BÉTON PNEUMATIT , dit « biodynamique »! Dernière trouvaille de la plus grande entreprise agricole biodynamique suisse :

afis béton

LA FIN DU MONDE ANNONCÉE PAR NICOLAS JOLY, apocalypse que, seule, la pulvérisation des préparations biodynamiques nous éviteraient !

afis fin du monde

Les détergents Sonett « basés sur la science de l’Esprit anthroposophique »… en toute clarté : « Les plantes, qui sont traitées ainsi et les matières premières fabriquées à partir de ces plantes, comme les  huiles grasses ou les huiles essentielles, ont, en comparaison des plantes issues de l’agriculture biologique ou bio-dynamique, perdu une grande partie de leur vitalité et de leur force de rayonnement. Avec l’aide de méthodes d’évaluation globale comme la cristallisation spagyrique ou la mesure des biophotones, la différence de qualité entre les matières premières végétales d’origine biologique et conventionnelle peut être visualisée très clairement. »

afis détergents

POUR REMPLACER LE … Glyphosate ?

désherbants biodynamiques

Comité scientifique de l’AFIS  : ICI

AFIS PRÉSENTATON

AFIS conférence Paris

Communiqué de l’AFIS – Paris, le 30 novembre 2018 – Contact 07 82 62 69 82
Cinquantenaire de l’AFIS au Palais de la Découverte : une manifestation réussie, pour un nouvel élan
« Ce 17 novembre 2018, deux cents personnes ont répondu à l’invitation de l’AFIS (1) de participer à la manifestation organisée à l’occasion de son cinquantenaire, dans la salle de conférence du Palais de la Découverte. La présence d’un public fortement motivé et de tous âges répond pleinement aux attentes de notre association.

C’est un encouragement notable pour développer notre activité, autour des initiatives nationales ou locales diverses,à Paris et en province, et bien sûr autour de notre revue Science et pseudo-sciences, mais aussi via une présence accrue sur les réseaux sociaux divers.
Pour organiser ce cinquantenaire, comme pour toutes ses autres initiatives, l’AFIS a pu compter sur l’engagement volontaire et bénévole de ses adhérents.
A cet égard, les remerciements qui nous ont été adressés sur la bonne tenue de cette journée du cinquantenaire, menée tambour battant de 9 heures à un peu plus de 18 heures, nous encouragent à poursuivre dans cette voie (2). Mais par-delà les chiffres, c’est la qualité du public présent et des intervenants qu’il faut souligner. Avec leur
enthousiasme, leur conviction partagée qu’il est urgent de défendre la rationalité en toutes circonstances, ils ont, chacun, à leur place, contribué à faire de cette journée un moment d’une haute intensité, marquée par un niveau élevé de réflexion et de débat.
Le premier président de l’AFIS depuis qu’elle est devenue « association nationale », Jean-Claude PECKER, nous avait envoyé une belle vidéo tournée sur l’île d’Yeu où il réside. Agé aujourd’hui de 95 ans il ne pouvait être présent.
Mais son message rempli d’un optimisme fougueux a donné d’emblée la tonalité profondément humaniste de la journée. On soulignera aussi la pertinence de ses constats sur la dégradation actuelle de la réception de la science tant par les décideurs institutionnels que par le grand public lui-même et sur les dangers qui en découlent.
La première partie de la journée a justement été largement consacrée à un bilan de cette dégradation : les intervenants analysant les multiples facteurs qui ont récemment accéléré ces processus, parmi lesquels l’explosion des réseaux sociaux qui a ouvert des espaces nouveaux à la désinformation, parfois involontaire, mais aussi parfois,
hélas,totalement délibérée.
C’est ce qu’ont exprimé tous nos « amis et partenaires » venus apporter leur soutien à l’AFIS, tant en leur nom propre qu’au nom de l’organisation qu’ils représentaient (3).
Parmi les très nombreux messages d’encouragement reçus de l’étranger, signalons celui de Richard Dawkins (4):
« (…) Je remercie l’Association française pour l’information scientifique pour tout ce qu’elle a accompli en cinquante ans pour faire avancer la cause du questionnement scientifique, et pour votre contribution au cours des cinquante années à venir… »
1 A l’origine, l’AFIS (alors Agence française pour l’Information scientifique) a commencé par la publication des « Cahiers de l’AFIS », à partir de novembre 1968, sous la direction de Michel Rouzé. Elle s’est ensuite transformée en Association, sous le régime de la loi française de 1901, sans but lucratif. Elle s’est structurée comme une association nationale basée sur un fonctionnement démocratique régulier, avec une AG annuelle, ouverte
à tous les adhérents qui élisent les organes dirigeants. Elle est et reste fondée sur le bénévolat à tous les niveaux. Parallèlement, la revue, très engagée depuis le début dans le combat contre toutes les formes de charlatanisme, a reçu son titre actuel « Science et pseudo-sciences » (en abrégé « SPS ») pour son 153ème numéro (Janvier-février 1985). Sa diffusion est en nette progression depuis plus de dix ans.
2 Un reportage vidéo complet sera prochainement disponible sur YouTube. Sans oublier, bien sûr, le prochain numéro de « SPS » – le 327 – à paraître.
3 La liste est publiée sur le site : http://www.afis.org
4 Clinton Richard Dawkins. Biologiste et éthologiste de réputation internationale, ex-professeur à Oxford et Berkeley. Connu pour sa « théorie du gène égoïste » et le concept de « mème », son activisme incessant en faveur du rationalisme, pour l’athéisme et contre la religion ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.