Anthroposophie et écofascisme

anthroposophie et écofascisme2

Si nous faisons aujourd’hui le choix de publier cette brochure, c’est parce que nous constatons et ce depuis de trop nombreuses années,  « l’infiltration » d’une pensée ésotérique dans les milieux dits alternatifs, écologistes, libertaires ou anarchistes. Cette « bienveillance » créé des ravages parce qu’elle induit une incapacité à penser le monde, la lutte et l’exploitation de manière rationnelle. Elle est une porte grande ouverte sur le monde du conspirationnisme et s’inscrit dans un cadre réactionnaire et fasciste.

L’anthroposophie est une source majeure et première de cette pensée et les imposteurs, de Rahbi à « Kokopelli », puisent directement leurs idées et rhétoriques dans ce bourbier. À celles et ceux qui font encore trop souvent référence à ces mouvements et qui pensent encore que Steiner était avant tout un humaniste, nous conseillons vivement la lecture de ce qui suit.

Anthroposophie et éco-fascisme est a été traduit par nos soins depuis l’article original, disponible à cette adresse :
https://social-ecology.org/wp/2009/01/anthroposophy-and-ecofascism-2/

Malgré tout le soin apporté à notre travail, il se peut que quelques coquilles se promènent encore entre les lignes.
Si vous en apercevez, n’hésitez pas à nous en faire part par courriel !

TÉLÉCHARGER LE PDF


« Mes lecteurs ont deja eu l’occasion de se familiariser avec la lecture des écrits de Peter Staudenmaier via la traduction de quelques articles réalisés avec le concours de Jean-François Theys sur mon blog. Mais cette traduction de l’intégralité de la thèse de l’auteur représente un pas de plus. Il s’agit selon moi d’un grand moment pour la connaissance de ce qu’il en est réellement des liens qui unirent Anthroposophie et Nazisme ! L’ouvrage de Peter Staudenmaier démonte en effet avec brio de nombreuses contre-vérités répandues par les anthroposophes au sujet de leur sombre passé, débusque avec précision les mécanismes qui aujourd’hui encore les conduit à mentir savamment plutôt que d’admettre les faits, ou comment ils procèdent systématiquement à la mise en accusation et à la diabolisation de leurs détracteurs plutôt que de s’incliner devant la vérité.

C’est beau livre, qui va apporter de la lumière au bon moment ! »

Grégoire Perra


LIRE AUSSI : https://veritesteiner.wordpress.com/2015/11/04/anthroposophie-et-ecofascisme-parpeter-staudenmaier/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.