le Ministère de l’Agriculture adoube la biodynamie « pour enseigner à produire autrement »

M. Yannick Haury, député de Loire-Atlantique avait, par courrier en date du 18 avril 2019, « appelé l’attention » du Ministre « sur le cadre légal de l’exercice de la biodynamie ». Après une mûre réflexion de 8 mois, M.Didier Guillaume a enfin répondu.

UNE EFFICACITÉ PROUVÉE ? : Le Ministre prétend, en effet, que « l’article 12 du règlement 834/2008 en vigueur sur l’agriculture biologique précise que l’utilisation de préparations biodynamiques est autorisée. Dans tous les cas, les substances autorisées pour fertiliser les sols et/ou traiter les plantes en agricultures biologiques sont inscrites dans des listes positives de substances, examinées au cas par cas par des experts techniques qui en vérifient l’efficacité avant d’en recommander l’inclusion en annexe du RCE 889/2008« 

UNE FORMATION RECONNUE ? Les centres de formation à la biodynamie de Segré et d’Obernai sont « validés par l’autorité académique de la Région, le Service régional de la Formation et du Développement de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt ». Enfin cette formation est financée par le Conseil régional.

Ceci « dans le cadre de la politique ministérielle enseigner et produire autrement et pour « répondre à une attente du territoire » .

CEPENDANT POUR LA SUITE (règlement 848/2018, entrant en vigueur le 1er janvier 2021) l’efficacité est moins mise en avant : les mélanges biodynamiques sont seulement qualifiés d' »utilisés traditionnellement en agriculture biodynamique. »

EN TOUS CAS la méthode « biodynamique » véhiculée par l’anthroposophie du gourou Rudolph Steiner (depuis le début du siècle dernier), se voit ainsi reconnue malgré ses aspects ésotériques incontestablement irrationnels. Les plantes insérées dans vessie de cerf, crâne d’animal domestique et autres bouts d’intestins, enterrées pour « capter les forces cosmiques » puis appliquées par pulvérisation, n’ont pourtant jamais fait preuve – on s’en doute – d’une quelleconque efficacité.

 

Fallait-il, pour « répondre à une attente du territoire« , enliser les citoyens dans pareille escroquerie ?

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.