ÇA GAZE (carbonique) … L’ANTHROPOSOPHIE !

En bonne chimie rationnelle :

Inhalation de gaz carbonique : Les faibles concentrations ne sont pas nocives. Des concentrations plus élevées peuvent influer sur la fonction respiratoire et peut causer de l’excitation suivi d’une dépression du système nerveux central. Une concentration élevée peut déplacer l’oxygène contenu dans l’air. Une faible teneur en oxygène peut entraîner divers symptômes tels qu’une respiration rapide, une fréquence cardiaque élevée, des maladresses, des sautes d’humeur et de la fatigue. Au fur et à mesure que la teneur en oxygène diminue, des nausées et des vomissements, une perte de conscience, des convulsions, un coma et la mort peuvent se produire. Les symptômes apparaissent plus rapidement avec l’effort physique. Le manque d’oxygène peut provoquer des dommages permanents aux organes incluant le cerveau et le cœur.

En alchimie anthroposophique et délirante, ce sont les êtres lucifériens qui aspirent le gaz carbonique et nous mettent en danger :

Au printemps, « le gaz carbonique s’élève dans la couverture végétale de la Terre : les êtres lucifériens cherchent à l’aspirer jusqu’à eux. S’ils parvenaient à aspirer ainsi l’éthérique, toute respiration éthérique cesserait sur Terre et donc toute existence humaine et animale serait anéantie sur Terre. La Terre serait entourée dans les hauteurs d’une enveloppe constituée par des êtres angéliques de nature éthérique dont nous les humains ferions partie intégrante. Les être lucifériens réaliseraient ainsi ce qu’ils cherchent : nous éloigner de la Terre et faire de nous des êtres angéliques liés à eux d’une tout autre forme. »

 

(Aphorismes rédigés en m’inspirant de « Quatre imaginations cosmiques – La vie de l’âme dans sa participation au cours de l’année » de Rudolf Steiner – 3ème conférence du 7 octobre 1923 – Edts Triades.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.