L’ANTHROPOSOPHIE, serait donc devenue « rationnelle » ?

« Le but étant que le soin soit centré sur la relation entre le soignant, le patient et sa famille sans tomber dans l’irrationnel, ni dans des impératifs de rentabilité »

A l’Hôpital de Fribourg, la pédiatrie intègre l’anthroposophie et séduit les parents

par Lorène Mesot

Image d’illustration. Un nouveau-né après une césarienne à la Privatklinik Bethanien de Zurich en juin 2020. | Keystone / Gaetan Bally

https://www.heidi.news/sante/a-l-hopital-de-fribourg-la-pediatrie-integre-l-anthroposophie-et-seduit-les-parents

Depuis 2016, l’Hôpital cantonal de Fribourg propose des consultations de pédiatrie en médecine anthroposophique. Ces consultations s’inscrivent dans une démarche de pédiatrie intégrative, ce qui signifie que lorsque les parents le souhaitent, les médecins utilisent à la fois des thérapies conventionnelles et complémentaires pour prévenir et soigner. Le but étant que le soin soit centré sur la relation entre le soignant, le patient et sa famille sans tomber dans l’irrationnel, ni dans des impératifs de rentabilité. En cinq ans, la médecine anthroposophique s’est inscrite dans l’ADN de la clinique de pédiatrie.

Pourquoi c’est révélateur. Souvent les parents qui emmènent leur enfant consulter le font pour compléter la médecine conventionnelle et non pour la remplacer. Parallèlement à des thérapies jugées plus «naturelles» et individualisées, ils expliquent y trouver une écoute que la médecine conventionnelle n’est plus en mesure de leur offrir, tout en ayant l’assurance qu’ils se trouvent face un médecin qualifié (? qualifié en anthroposophie ?, NDLR). Ils dénoncent un système de soins devenu industriel.

————————– –

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.