LE PARLEMENT ITALIEN REFUSE DE FINANCER L’ AGRICULTURE BIODYNAMIQUE, qualifiée de « pratique ésotérique magique »

Le Parlement n'approuve pas le texte qui propose de financer l'agriculture biodynamique avec de l'argent public, une "pratique ésotérique opposée et inconciliable avec toute donnée scientifique": c'est l'appel contenu dans une lettre ouverte adressée aux sénateurs par plus de 20 scientifiques italiens importants, de le physicien Ugo Amaldi à l'expert en cellules souches Giulio Cossu, du biotechnologue Roberto Defez au physicien Luciano Maiani.



La lettre a été envoyée aux sénateurs à la veille de la décision de financer l'agriculture biodynamique avec des fonds publics. Ce dernier, lit-on dans la lettre, « utilise des parties d'animaux (comme des crânes, des peaux de souris, des cornes de vache ou des vessies urinaires de cerf) dans lesquelles mettre de l'écorce, des fleurs ou du fumier, pour enfouir et éventuellement déterrer après un certain temps : un , il évoque les forces cosmiques comme motifs de toute action terrestre", écrivent les scientifiques.

« Le pays de Galileo Galilei - poursuit la lettre - peut-il soutenir économiquement des pratiques magiques, qui, par ailleurs, appartiennent à une marque déposée étrangère ? A une époque de ressources particulièrement rares, financer une agriculture qui fait des profits, selon ses propres représentants entendus à des auditions parlementaires, au moins trois ou quatre fois supérieures aux pratiques agricoles ordinaires, paraissent incompréhensibles. Surtout, lorsque l'État juge opportun de subventionner certains types d'activités économiques, il est une condition nécessaire mais non suffisante que ces activités soient exercées selon aux principes de rationalité et de respect des preuves scientifiques. Pour cette raison - concluent les pétitionnaires - nous demandons au Parlement de ne pas approuver le texte en question".

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.